•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Levée de l’avis de faire bouillir l’eau à Shawinigan : « sûrement pas pour demain »

La façade extérieure de l'hôtel de ville de Shawinigan en hiver avec de la neige.

Le maire de Shawinigan Michel Angers et son directeur général Yves Vincent ont fait le point mercredi sur la situation de l’usine du lac à la Pêche.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

La Ville de Shawinigan a fait le point mercredi après-midi sur la station de traitement de l’eau potable du lac à la Pêche et sur l’avis de faire bouillir l'eau en vigueur sur le territoire et qui touche 30 000 citoyens. Bien que la Santé publique se prononcera lundi prochain sur la levée de l’avis préventif, le directeur général de la ville Yves Vincent ne veut leurrer personne : « Vous allez comprendre que ce ne sera sûrement pas pour demain matin », déclare-t-il.

À la suite de la manifestation dans les rues de Shawinigan dimanche, où une centaine d’automobiles ont convergé vers l’hôtel de ville pour dénoncer le manque de transparence dans le dossier de l’usine en dormance, le maire Michel Angers tient à clarifier son agenda des dernières semaines.

Ceux qui pensent qu’on s’est tourné les pouces depuis quelques semaines, vous allez voir qu’on a travaillé avant les Fêtes, pendant les Fêtes et après les Fêtes, fins de semaine incluses, pour être en mesure de trouver des alternatives et des solutions, mentionne-t-il d’entrée de jeu.

Les solutions, elles ne sont pas encore connues. Le redémarrage de l’usine du lac à la Pêche est toujours dans les plans du maire avant de penser à une alternative. Notre objectif ultime demeure la remise en fonction de la station dans les meilleurs délais, déclare Michel Angers.

Toutefois, le premier magistrat et son directeur général sont d’avis que la solution ne viendra pas rapidement. Ce n’est pas juste en appuyant sur un bouton qu’on peut réussir à repartir cette station-là, souligne Yves Vincent qui, en point de presse, a fait l’historique des actions entreprises au cours des derniers mois.

Michel Angers est au micro pendant la conférence de presse concernant l'usine de traitement de l'eau potable du lac à la Pêche.

Michel Angers, au centre, et le directeur général de la ville Yves Vincent, à droite (archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Il a parlé notamment des modifications dans le processus de traitement, des lavages intensifs sur les membranes de filtration qui se colmatent et qui ont causé des rejets de boues toxiques. Il a raconté les consultations auprès des municipalités ayant des systèmes similaires pour trouver des solutions qui pourraient s’appliquer à l’usine de Shawinigan.

Tout ça pour vous dire qu’on travaille sans relâche sur la recherche de solutions, des solutions durables et des solutions pérennes pour permettre de faire en sorte que cette station puisse fonctionner, déclare Yves Vincent.

Il assure que tous les effectifs municipaux ont été mis à contribution et que la Ville a même fait des efforts de recrutement intensif dans les derniers mois, notamment d’ingénieurs, pour avoir des ressources suffisantes à l’interne. Il défend son équipe de s’être croisé les bras et de n’avoir pas tout fait en son pouvoir pour faire évoluer la situation.

Puis, j’oserais même ajouter : on a même dû gérer une éclosion de COVID-19 pendant la période des Fêtes. Donc, on a pris beaucoup d’initiatives. On a mis en place un paquet d’éléments pour faire en sorte d’assurer l’alimentation en eau de la ville, explique le directeur général de la ville.

Le maire indique que Shawinigan travaille à effectif réduit, mais qu’elle a ce qu’il faut pour faire la recherche d’expertise et se pencher sur une solution avec des collaborateurs externes, des experts de partout à travers le Québec et même hors Québec.

Michel Angers ne précise pas quel est l’échéancier dans les demandes qui ont été faites aux différents intervenants. Il veut laisser le temps aux experts de bien faire le travail.

« Vous comprenez qu’une première fois, ça n’a pas fonctionné [avec l’usine]. On va s’organiser pour que la deuxième fois, ça puisse fonctionner de façon pérenne. Que ce soit la Polytechnique ou d’autres experts aussi, on est accompagné des meilleurs. »

— Une citation de  Michel Angers, maire de Shawinigan

Faire les choses en toute transparence

Le maire Michel Angers a tenu à faire une mise au point concernant la requête de certains citoyens pour que le conseil intervienne dans des demandes d’accès à l’information afin de rendre accessibles à la population des documents concernant la station du lac à la Pêche.

Tous les citoyens, même les journalistes, doivent être égaux face à la loi et on ne fera pas de faveur envers personne. Donc, le conseil municipal et moi en particulier, nous ne ferons aucune espèce d’intervention pour pousser des demandes d’accès à l’information, insiste Michel Angers.

Le directeur général Yves Vincent mentionne, pour sa part, qu’il revient au service du greffe de déterminer quels documents peuvent être rendus public ou non, bien qu’ils soient financés par la Ville de Shawinigan.

L’application de la loi [sur l’accès à l’information] n’est pas associée à qui paie quoi. Il s’agit du contenu de ces documents-là. Il y a un paquet de critères que les affaires juridiques doivent examiner avant de rendre ou non un document public, explique-t-il.

Pour l’instant, Shawinigan compte poursuivre ses discussions avec Québec pour s’assurer que l’aide promise par François Legault, en novembre dernier, lors de sa visite, se concrétise. Et le maire le répète, il entend tenir les citoyens informés des différentes étapes à venir.

Aussitôt qu’il y aura de nouveaux développements, on va prendre tous les moyens pour interpeller notre population, précise-t-il, en réponse à certains citoyens qui l’accusaient de manquer de transparence.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !