•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa soutient la création d’un centre de transition énergétique à Calgary

Vue du centre-ville de Calgary depuis l'autre bord de la rivière Bow.

Calgary veut devenir un centre d'expertise en matière de technologies propres pour le secteur énergétique.

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Le gouvernement fédéral contribue 2,1 millions de dollars pour que l’Université de Calgary et l’entreprise Avatar Innovations ouvrent un centre dédié au développement de technologies en énergie propre au centre-ville de Calgary.

L’espace dont l’ouverture est prévue le 1er mars, permettra aux entreprises du secteur d’accéder à de l’équipement spécialisé, à des experts et à des programmes de développement commercial. Ottawa s’attend à ce que ce centre permette la création d’au moins 25 entreprises d’ici trois ans.

Selon le fondateur d’Avatar Innovations, Kevin Krausert, le financement fédéral doit être égalé par une contribution similaire de l’industrie énergétique. Certaines grosses pétrolières comme Enbridge, Suncor et Cenovus ont déjà promis de l’argent.

Calgary en recherche de diversification

Pour l’Alberta, la création de ce centre devrait permettre de faire d’une pierre deux coups : accélérer la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le secteur énergétique et diminuer le nombre d’espaces de bureaux vacants à Calgary.

Selon un rapport préparé pour les agences de développement économique de l’Alberta, le secteur des énergies propres pourrait injecter jusqu’à 61 milliards de dollars dans l’économie de la province et fournir jusqu’à 170 000 emplois directs et indirects. Le rapport souligne toutefois que ces retombées ne pourraient être atteintes sans un investissement important en capital.

Le centre occupera un peu plus de 1500 mètres carrés de bureaux alors que la Ville tente de réduire le nombre de tours de bureaux inoccupées désertées depuis la chute des prix du pétrole en 2014. Plus de 1 million de mètres carrés de bureaux sont disponibles à la location au centre-ville de la métropole.

Le flou de la transition

Le gouvernement fédéral a également annoncé un investissement de 900 000 $ pour Foresight, un accélérateur de technologies propres. L’argent devrait servir à former plus de personnes dans le milieu.

Selon la professeure de l’Université de Calgary, Sara Hastings-Simon, l’appui du gouvernement fédéral est un bon rappel de la nécessité d’une transition énergétique et du rôle nécessaire de l’Alberta dans cette transition. L’enveloppe monétaire lui paraît toutefois modeste.

[La transition énergétique], ce n’est pas seulement substituer une source d’énergie par une autre, mais bouleverser notre façon de produire et de consommer de l’énergie, explique-t-elle.

Plus de détails sont donc nécessaires, selon elle, pour comprendre le type d’initiatives et de technologies que le centre de transition énergétique va mettre en place.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !