•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une hausse importante du prix de l’essence dans la région

Une pancarte indiquant le prix de l'essence.

Des stations-service de la bannière Esso affichent un prix de 1,74 $ le litre.

Photo : Radio-Canada / Flavie Villeneuve

Radio-Canada

Le prix de l'essence a connu une hausse importante au cours des dernières heures au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Hormis quelques endroits à Chicoutimi, la plupart des stations-service de la région affichent un prix de 1,49 $ le litre.

Éric Dionne, qui gère la page Essence Sag-Lac depuis 20 ans, n'a jamais vu un prix aussi élevé que celui affiché mercredi à 1,49 $ le litre presque partout dans la région.

C'est vraiment un prix record pour Saguenay et pour la région également, estime-t-il.

Selon CAA-Québec, le prix réaliste se situe à près de 1,47 $ le litre au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Certaines stations-service de Chicoutimi ont toutefois affiché le prix plancher permis par la Régie de l'énergie, à un 1,40 $ le litre.

Cette situation désavantage les petites entreprises dans le marché, estime Anick Boivin, copropriétaire du Dépanneur chez Anick, situé sur l’avenue du Pont Sud, à Alma.

« Ils ne font pas d'argent ou à la limite ils perdent de l'argent, mais les grosses bannières comme ça, ça les dérange moins. »

— Une citation de  Anick Boivin

La marge de profit demeure mince, souligne la copropriétaire. Avec le pompiste et les employés, les frais de cartes de crédit, ce n'est pas toujours évident, mais il faut suivre le prix du marché. C'est vraiment les grosses pétrolières qui se mettent l'argent dans les poches. Une chose est sûre, c'est que ce n'est pas nous. Nous on essaie de survivre là-dedans.

Des clients rencontrés trouvent le prix élevé, mais se disent résignés.

Prix moyen affiché pour 1 litre d’essence régulière

Ville

Prix

Saguenay

1,49 $

Sherbrooke

1,50 $

Trois-Rivières

1,52 $

Québec

1,55 $

Montréal

1,57 $

Les véhicules électriques gagnent en popularité

Les fluctuations du prix de l'essence incitent de plus en plus d'automobilistes à se tourner vers les véhicules électriques.

Les clients souhaitent à la fois faire des économies et diminuer leur empreinte écologique, constate Frédérick Bouchard, directeur général chez Alma Toyota.

Il y a des listes d'attente sur à peu près tous les modèles, ce qui comprend une douzaine de modèles en tout et partout. Donc, il y a vraiment un engouement spectaculaire, indique-t-il.

Différents modèles sont disponibles pour les clients qui souhaitent acheter un véhicule électrique.

Maintenant, on est rendu avec plein de modèles [à traction] intégrale, les dimensions ont pris un peu d'ampleur, indique pour sa part le directeur des ventes chez Jean Dumas Hyundai Alma, Stéphane Doré. Ça peut servir comme véhicule familial. Nous, on a beaucoup de projets, on parle d'un sept passagers qui s'en vient, on parle d'un véhicule sportif aussi, donc il va venir plein de modèles très intéressants.

Le directeur des ventes identifie toutefois un bémol pour les régions comme le Saguenay-Lac-Saint-Jean. Un retard est observé du côté du déploiement du réseau de bornes de recharge, qui permettraient de favoriser les déplacements interrégionaux.

D’après un reportage de Laurie Gobeil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !