•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux anciens ambulanciers de Hamilton interjettent appel de leur verdict de culpabilité

Ils n'avaient pas fourni les choses nécessaires à la vie, lorsqu'ils ont porté secours à Yosif Al-Hasnawi.

Chargement de l’image

Les ambulanciers Steven Snively et Christopher Marchant avaient sous-estimé la gravité des blessures de Yosif Al-Hasnawi.

Photo : CBC / Pam Davies

Chargement de l’image

Deux anciens ambulanciers qui ont été reconnus coupables en juin de ne pas avoir fourni les choses nécessaires à la vie à un étudiant à Hamilton en 2017 portent en appel de leur verdict de culpabilité.

Steven Snively et Christopher Marchant ont été condamnés mercredi à une peine de 18 mois à purger de façon très stricte dans la communauté.

Dans un courriel, le nouvel avocat des deux hommes, Michael Lacy, confirme à Radio-Canada que la demande d'appel a été déposée devant le plus haut tribunal de l'Ontario.

Aucune date d'audience n'a toutefois été dégagée pour entendre la cause.

Le syndicat des ambulanciers de Hamilton et du comté de Brant avait laissé entendre mardi que son organisation avait approché une firme d'avocats pour envisager les possibilités d'un appel dans cette affaire.

Il parle d'une cause extraordinaire jamais vue en Amérique du Nord.

On ignore en revanche si le syndicat envisage de payer les honoraires de Me Lacy, puisque les deux plaignants éprouvent de sérieuses difficultés financières.

Chargement de l’image

La victime, Yosif Al-Hasnawi, étudiait à l'Université Brock, à St. Catharines.

Photo : Photo offerte par le centre islamique Al-Mostafa

Yosif Al-Hasnawi a été tué par balle le soir du 2 décembre 2017 près de la mosquée où il venait d'assister à un prêche avec son frère et un ami.

Le jeune homme de 19 ans s'était porté à la défense d'un homme âgé qui était en train de se faire harceler dans la rue au centre-ville de Hamilton.

Les deux ambulanciers appelés sur place au 911 pensaient toutefois que l'étudiant avait seulement été blessé par une bille en plomb et non par balle.

Le procès avait démontré qu'ils avaient mis 23 minutes à quitter les lieux de la fusillade pour le transporter à l'hôpital.

Chargement de l’image

Le dépanneur près duquel Yosif Al-Hasnawi a été tué le soir du 2 décembre 2017 à Hamilton.

Photo : Radio-Canada / Andrew Collins

La victime est morte des suites de ses blessures internes à l'abdomen en arrivant aux urgences.

Steven Snively et Christopher Marchant avaient été congédiés avant leur procès, qui s'est tenu il y a un an.

Le juge Harrison Arrell, de la Cour supérieure de l'Ontario, les avaient reconnus coupables de l'accusation d'avoir omis de fournir les choses nécessaires à la vie au terme de leur procès de 35 jours.

Dans son verdict, il avait notamment expliqué que les deux ambulanciers avaient été négligents, qu'ils n'avaient pas suivi le protocole, qu'ils avaient tardé à transporter la jeune victime à l'hôpital après une erreur de diagnostic, et qu'ils avaient mis en danger la vie de l'étudiant.

Dans sa sentence, le magistrat a toutefois estimé mardi que la prison n'était pas nécessaire, contrairement à ce qu'avançait la Couronne, qui réclamait deux ans et demi de détention ferme.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !