•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle option pour former des infirmières dans le Nord de l’Ontario

L'extérieur du Collège Canadore.

Le Collège Canadore recrutera prochainement du personnel pour offrir un nouveau baccalauréat en sciences infirmières.

Photo : Radio-Canada / Frederic Projean

Radio-Canada

Le Collège Canadore, à North Bay, offrira dès l’automne prochain un nouveau baccalauréat en sciences infirmières de façon autonome, sans avoir besoin de s’associer avec une université.

Le programme permettra d’accueillir 60 étudiantes et étudiants par année, selon la ministre des Collèges et Universités, Jill Dunlop.

Il s'agit d'une étape importante pour l'enseignement postsecondaire en Ontario, a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Le besoin en termes d’infirmières dépasse notre capacité actuelle de les former, a souligné le PDG du Collège Canadore, George Burton, lors d'une conférence de presse mercredi.

Le Collège Canadore offrira aussi dès septembre 2023 un programme de mise à niveau entre le diplôme d’infirmière auxiliaire et le baccalauréat en sciences infirmières.

Ça offrira une option de plus pour les étudiants, a noté M. Burton.

« Nous sommes convaincus que la plupart de ces étudiants vont rester dans le Nord et permettre de pourvoir de nombreux postes d’infirmières vacants. »

— Une citation de  George Burton, PDG du Collège Canadore

Notre programme aura les mêmes standards que les autres baccalauréats en sciences infirmières à travers la province, ajoute-t-il.

Le PDG du collège a précisé que l’établissement embauchera davantage de personnel pour pouvoir offrir ce baccalauréat.

Nous allons commencer le processus de recrutement immédiatement, maintenant que nous avons reçu l’approbation pour aller de l’avant.

Le PDG du Centre régional de santé de North Bay, Paul Heinrich, estime que les nouveaux programmes du Collège Canadore aideront à recruter de futurs travailleurs de la santé à court terme, et à atténuer les pénuries de personnel dues aux départs à la retraite et à l'épuisement professionnel à long terme.

Lors du même point de presse, la ministre Dunlop a affirmé que les collèges ontariens ont prouvé qu’ils sont capables d’offrir des programmes de qualité sans dépendre d’une université.

La province avait annoncé au début de 2020 que les collèges pourraient offrir le baccalauréat en science infirmière de manière indépendante.

En mars 2021, l'Université Laurentienne avait mis fin à son partenariat avec des collèges à Sudbury et Kingston qui étaient sur le point de développer leur propre baccalauréat.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !