•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Services réduits dans les hôpitaux de l’intérieur de la C.-B. en raison d’Omicron

L'hôpital Royal Inland, à Kamloops.

Toutes les chirurgies non urgentes sont reportées dans la régie de santé de l'intérieur, indique un communiqué.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Les pénuries de personnel liées à la propagation de la COVID-19 forcent la régie de santé de l'intérieur de la Colombie-Britannique à réduire les services offerts dans les hôpitaux et les cliniques de certaines communautés.

Les hôpitaux de Clearwater, Invermere et Lillooet cesseront d'accueillir des patients pour des séjours prolongés, afin de stabiliser les services d’urgence de ces petites villes.

Nous allons reprendre notre fonctionnement régulier dans les communautés touchées aussitôt que possible, déclare par communiqué la présidente-directrice générale de la régie de santé, Susan Brown. En attendant, nous allons temporairement réaffecter des membres du personnel et les redéployer dans le but de maintenir des services essentiels dans l’ensemble de la région.

Les heures d’ouverture des centres de santé communautaires d’Ashcroft et de New Denver seront réduites, afin de pouvoir continuer à offrir un maximum de services en journée.

Le centre de santé du village de Barriere, situé à une soixantaine de kilomètres de Kamloops, sera complètement fermé afin de redéployer ses employés dans les services d’urgence à proximité.

Chirurgies non urgentes reportées

Par ailleurs, toutes les chirurgies non urgentes sont reportées dans la région couverte par la régie de la santé de l'Intérieur, qui comprend notamment Williams Lake, Kamloops, Merritt, Kelowna, Nelson et Cranbrook.

Entre le 10 et le 16 janvier, dans l'ensemble de la Colombie-Britannique, près de 18 000 travailleurs de la santé ont dû s’absenter parce qu’ils étaient malades, a expliqué le ministre de la Santé, Adrian Dix, mardi.

La semaine précédente, ce nombre était d’environ 7500.

Même si la médecin hygiéniste en chef, Bonnie Henry, a affirmé vendredi dernier qu’un pic d’infections de COVID-19 avait probablement été atteint dans la province, elle a aussi indiqué que le nombre d’hospitalisations attribuables à la maladie continuerait à augmenter cette semaine avant de plafonner la semaine prochaine.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !