•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kruger compte établir son centre de distribution à Magog

Une pancarte de Kruger.

L'entreprise Kruger pourrait établir son centre de distribution à Magog.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le conseil municipal de Magog a entériné lundi la vente d'un terrain à l'entreprise Kruger.

Le terrain, d'environ 92 900 mètres carrés, pourra permettre à Kruger d'y bâtir son centre de distribution.

La mairesse de Magog, Nathalie Pelletier, accueille cette vente de terrain de façon très positive.

C’est Kruger qui veut faire une étude de faisabilité. Ce sera un centre de distribution pour du papier hygiénique et essuie-tout qui pourrait y être établi, explique Mme Pelletier.

« Nous n'avons jamais vendu un si grand terrain à Magog. C'est une très bonne nouvelle. »

— Une citation de  Nathalie Pelletier, mairesse de Magog

La Municipalité de Windsor avait déjà proposé un terrain pour accueillir un centre de distribution de Kruger, mais la Ville a appris la semaine dernière que la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) refusait la demande de changement de zonage qui aurait permis d'y installer l'entreprise.

La mairesse de Windsor, Sylvie Bureau, soutient que Kruger a agi en excellente entreprise citoyenne dans ces démarches.

Ils n’avaient pas le choix de trouver un autre emplacement. Ce n’est pas leur faute ni la nôtre si le projet n'a pas fonctionné ici. Ce n’était pas possible avec la CPTAQ, indique Mme Bureau.

La mairesse de Windsor signale que ce projet de centre de distribution de Kruger estimé à quelque 60 millions $ aurait permis des entrées de taxes intéressantes pour la Municipalité.

C’est dommage pour toute la MRC du Val-Saint-François. Les emplois qui auraient été créés ici auraient eu des impacts pour le développement de toutes les municipalités autour de Windsor. Nous allons rester en contact avec Kruger. On ne sait jamais si d’autres projets vont peut-être se développer, souhaite la mairesse de Windsor.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !