•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un juge refuse de libérer Peter Nygard sous caution

L'ancien magnat de la mode fait face à des accusations de nature sexuelle en Ontario et aux États-Unis.

Un dessin de cour le présente le regard hagard en prenant des notes.

Peter Nygard lors de la comparution du 19 janvier 2022.

Photo : Radio-Canada / Pam Davies

Un juge de paix de la Cour de justice de l'Ontario a refusé mercredi de libérer sous caution Peter Nygard, qui est inculpé pour 6 accusations d'agression sexuelle et 3 de séquestration à Toronto il y a plus de 20 ans.

Le juge de paix John Scarfe a rendu sa décision après six jours de délibérations et après avoir entendu les deux parties durant trois jours, les 6, 7 et 14 janvier.

L'ancien magnat de la mode canadien est accusé de six chefs d'accusation d'agression sexuelle et de trois de séquestration.

Les allégations auxquelles l'homme de 80 ans doit faire face concernent de présumées agressions qui seraient survenues il y a plus de 20 ans dans la métropole canadienne.

La police de Toronto avait demandé son transfert à la lumière de nouvelles allégations formulées contre lui dans la métropole.

Un interdit de publication nous empêche de publier les raisons du juge de paix, les positions des deux parties, de même que les éléments de preuve de la Couronne dans cette affaire.

Les médias pourront révéler toutes les informations seulement si Peter Nygard décide de plaider coupable des accusations déposées contre lui en Ontario.

La façade du Centre de détention du Sud de Toronto le 14 janvier 2022.

Le Centre de détention du Sud de Toronto, dans lequel est détenu Peter Nygard

Photo : Radio-Canada / Mark Bochsler / CBC

Peter Nygard est emprisonné au Centre de détention du sud de Toronto depuis la fin octobre. Il était auparavant détenu au Manitoba relativement à des accusations de même nature, pour des faits qui auraient eu lieu aux États-Unis.

L'individu, en tenue de prisonnier orange, prenait des notes au début de l'audience qui a duré 1 h 15 avant de s'accouder sur la table et d'écouter le juge de paix.

Il n'a fait que feuilleter ses notes sans conviction dans la dernière demi-heure de la séance, le regard hagard.

Brian Greenspan

L'avocat torontois de renom Brian Greenspan représente Peter Nygard.

Photo : Radio-Canada

L'octogénaire n'avait pas réussi non plus à obtenir une libération sous caution devant les tribunaux du Manitoba, à la suite de son arrestation à la demande des autorités américaines.

Peter Nygard devra à nouveau comparaître devant le palais de justice de Toronto le 16 février pour une nouvelle audience concernant, cette fois, le transfert du dossier de la Couronne à la défense au sujet des accusations au Canada.

On ignore en revanche s'il sera jugé aux États-Unis en premier. Tout dépendra des procédures d'extradition en cours.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.