•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Emplacement du nouvel hôpital de l’Outaouais : Gatineau interpelle Québec

France Bélisle en discussion avec un café à la main et un masque sur le visage.

Les élus de Gatineau lors d'une rencontre (archives)

Photo : Radio-Canada / Nathalie Tremblay

Le conseil municipal de Gatineau se positionne dans le dossier du futur hôpital de l’Outaouais, un dossier qui fait couler beaucoup d’encre depuis plusieurs mois. Une résolution présentée par le conseiller Steve Moran et adoptée par les élus, mardi soir, invite le gouvernement à tenir compte de la réalité du territoire gatinois et à choisir un site au centre-ville.

Demander au gouvernement provincial une localisation durable et responsable pour le nouvel établissement de santé, c’est l'esprit de la résolution entérinée en séance du conseil municipal.

Ce projet-là […] sera sans doute la décision la plus importante, en dehors de la question du tramway, qui sera prise pendant notre mandat. Nous avons un intérêt primordial à y faire attention, a fait valoir le conseiller du district Hull-Wright et co-porte-parole d’Action Gatineau, Steve Moran. On parle d’une infrastructure de peut-être plusieurs milliards de dollars qui aura un impact très important sur notre schéma d’aménagement, sur nos déplacements et surtout sur l’accès aux soins de santé.

Steve Moran lors d'un point de presse.

Le conseiller du district de Hull-Wright, Steve Moran (archives)

Photo : Radio-Canada / Hugo Belanger

La priorité des élus est le maintien d’une offre de services de soins de santé adéquats, à la hauteur de la métropole de l’ouest du Québec, peut-on lire dans un communiqué.

Cette position rejoint celle de la mairesse, France Bélisle, qui souhaite que le gouvernement assure une offre de soins de santé tout en considérant les impacts d'une telle infrastructure sur l'étalement urbain, les axes de transport et le développement de la ville.

Ce qui nous est présenté aujourd’hui, ce n’est pas de dire au gouvernement du Québec quoi faire et de dire au gouvernement du Québec qu’il doit choisir le site A, B, C ou D, a expliqué la mairesse. Ce qu’on lui demande, c’est de considérer les sites A B C ou D. Et qu’il nous revienne s’il y a des obstacles.

Elle demande à ce que le centre-ville soit priorisé et qu’un obstacle disqualifiant un site fasse l’objet d’une analyse par la Municipalité, l’objectif étant de pouvoir les atténuer avant une prise de décision finale.

France Bélisle répond aux questions des journalistes.

La mairesse de Gatineau, France Bélisle (archives)

Photo : Radio-Canada / Jonathan Dupaul

La Ville de Gatineau a tout à fait le droit, au nom de ses citoyens, de demander des réponses, de demander d’être un partenaire considéré qui a le droit d’avoir un partage d’information de la part de son gouvernement, a soutenu Mme Bélisle.

« Les élus souhaitent que le gouvernement du Québec s’engage auprès de la population gatinoise à financer les infrastructures collatérales nécessaires à la venue d’un hôpital sur son territoire. »

— Une citation de  Extrait d’un communiqué de la Ville de Gatineau

Le ministre responsable de l'Outaouais, Mathieu Lacombe, a affirmé que lui et ses collègues ont pris connaissance de la résolution adoptée par le conseil municipal de Gatineau. Mercredi, il a indiqué avoir pu en discuter avec Mme Bélisle.

« Je lui ai assuré que nous accueillons cette prise de position avec ouverture, même s’il s’agit d’un changement de position en seulement quelques semaines », a-t-il soutenu dans une déclaration écrite transmise à ICI Ottawa-Gatineau.

« Je tiens à répéter que, pour l’instant, les évaluations des différents sites sont toujours en cours et qu’il n’est pas question pour nous de politiser le dossier, a-t-il ajouté. Dès que nous serons prêts à le faire, nous parlerons évidemment avec la Ville pour discuter des différentes possibilités d’emplacement et pour lui présenter l’évaluation que les fonctionnaires auront faite des différents terrains. »

Considérer la croissance dans l'ouest de Gatineau

La résolution a été adoptée, mardi soir, alors que certains élus ont indiqué que l’emplacement du nouvel hôpital doit tenir compte de la croissance de l’ouest de la ville, le seul secteur qui n’a pas d’hôpital pour l’instant.

C’est le cas du conseiller du district de Lucerne, Gilles Chagnon. J’ai toujours milité pour une implantation dans le secteur d’Aylmer. C’est le secteur qui connaît la plus forte croissance démographique tout en n’ayant pas un hôpital, a-t-il mentionné, bien qu'il ne se soit pas opposé à la résolution.

D’autres, comme Olive Kamanyana, conseillère du district du Carrefour-de-l’Hôpital, ont affirmé ne pas avoir suffisamment d’informations pour prendre position.

La partie qui me rend inconfortable, c’est de me demander comme membre du conseil de me prononcer sur un hôpital qui est un hôpital régional pour tout l’Outaouais, et de me prononcer sur son emplacement, a-t-elle souligné. Comme membre du conseil, de dire que le centre-ville devrait être priorisé, je n’ai pas la capacité en termes d’information.

Cette dernière ainsi que le conseiller Mike Duggan ont voté contre la résolution.

Le gouvernement du Québec prévoyait initialement annoncer l’emplacement du futur hôpital avant la période des Fêtes. Le dénouement dans ce dossier a finalement été remis au début de l’année 2022, avait indiqué le ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe.

À l’automne, différents groupes régionaux, tels que Chambre de commerce de Gatineau, Vision Centre-Ville et le Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais (CREDDO), ont remis en question le processus de sélection du terrain du nouvel hôpital. Ils se sont alliés pour former une coalition, demandant plus de transparence dans le dossier.

Lundi, l’ancien ministre et ex-ambassadeur Lawrence Cannon, qui réside à Gatineau, a fait une sortie publique, à ce sujet, pour exprimer [sa] préférence pour un site qui ferait partie du vieux centre-ville de Hull.

Dans sa missive, il a invité le gouvernement de François Legault à tenir davantage de discussions avec les Gatinois.

La construction d’un nouvel hôpital en Outaouais est une promesse électorale de la Coalition avenir Québec  (Nouvelle fenêtre)(CAQ). Au moment de s’engager à faire cet investissement, en 2018, François Legault avait dit vouloir remédier au fait que cette région est « le parent pauvre » en matière de santé.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !