•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sur le point d’accoucher au milieu de la tempête, ses voisins lui viennent en aide

Deux personnes tiennent deux chiens.

Lauren et Matthew Ducey attendent toujours la naissance de leur fille.

Photo : offerte par Matthew Ducey

Radio-Canada

À 5 h lundi, Lauren Ducey a réveillé son mari pour lui dire qu’elle venait de perdre les eaux.

Mme Ducey et son mari, Matthew, habitent Bowmanville, près d’Oshawa, en Ontario. La région a reçu 55 centimètres de neige, lundi.

Matthew s’est levé immédiatement pour aller pelleter afin de garder l’entrée déneigée.

Entre temps, Mme Ducey appelait à l’hôpital d’Oshawa. Elle affirme qu’une réceptionniste lui a demandé de s’y présenter à 11 h.

Inquiète des conditions routières, celle-ci a publié une note sur un groupe Facebook de résidents de Bowmanville, expliquant sa situation et exprimant son anxiété.

Cinq à dix minutes plus tard, comme dans un film Hallmark, tout le monde sortait de chez lui avec sa pelle, a déclaré M. Ducey.

Certains d'entre eux ne nous connaissent pas vraiment, d'autres que nous avons rencontrés périodiquement, a-t-il ajouté.

Mme Ducey affirme qu’une fois l’entrée dégagée, ses voisins ont tenté de déneiger la rue en attendant l’arrivée du chasse-neige de la Ville. Celui-ci est arrivé peu de temps après.

Alors que la communauté se rassemblait pour aider, un pompier en congé leur a même offert de les transporter à l'hôpital dans son camion.

Le sens de communauté des gens qui sont venus nous soutenir sur un coup de tête, c'était incroyable.

Lorsqu'ils sont finalement arrivés à l'hôpital - qui manquait de personnel et devait également faire face à un afflux de patients de COVID-19 - on a conseillé aux Ducey de rentrer chez eux jusqu'à mardi. Ensuite, si le travail n'avait toujours pas commencé sérieusement, le personnel de l'hôpital le provoquerait.

Je sais que la fin n'est pas exactement ce que tout le monde attendait, mais c'est quand même un sentiment merveilleux de voir la communauté se réunir. C'est inimaginable. C'est absolument incroyable à voir.

[Notre petite fille] est en retard, le voyage a été long. Nous avons hâte de rencontrer notre fille, a ajouté M. Ducey.

Avec des informations de CBC News

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !