•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le secteur culturel néo-brunswickois en crise lance un cri du cœur

Une salle de spectacle vide.

Les rassemblements publics, centres de divertissements, loisirs et activités organisées ne sont pas permis au Nouveau-Brunswick jusqu’au 31 janvier.

Photo : iStock / sdigital

Radio-Canada

À la suite du passage à la phase 3 du plan d’action pour l’hiver du Nouveau-Brunswick, l’Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick (l’AAAPNB) lance un cri du cœur.

Une action concertée avec ArtsLink NB et Mawi’Art : Wabanaki Artist Collective qui demande au gouvernement provincial d’investir 12,5 millions de dollars pour soutenir les arts et les industries culturelles.

La situation presse et le sous-financement chronique fait mal. Bien que les activités économiques aient redémarré dans plusieurs secteurs, le taux de reprise est nettement plus bas dans le secteur des arts, spectacles et loisirs, qui a subi de plein fouet les ravages de la pandémie, peut-on lire dans une lettre envoyée envoyée au premier ministre et au ministre des Finances et du Conseil du Trésor, Ernie Steeves.

Le secteur des arts et de la culture a été grandement touché par la pandémie. L’apport direct des industries culturelles au PIB du Nouveau-Brunswick était de 572 millions de dollars avant l’arrivée de la COVID-19.

Ça, c’est devant la pêche, la forêt et les mines. C’est une des industries les plus importantes du Nouveau-Brunswick, rappelle la directrice générale de l'AAAPNB, Carmen Gibbs.

Entre août 2019 et août 2021 seulement, ce PIB a chuté de 41 %. Trois emplois sur dix ont été perdus dans le secteur information, culture et loisirs entre les mois d’octobre 2019 et octobre 2021.

De l'aide demandée depuis deux ans

Déjà en 2020, un rapport de l’AAAPNB avait levé le voile sur la situation inquiétante pour le milieu culturel dans son rapport intitulé Maintenant agissons pour la survie du milieu des arts et de la culture.

Parmi les six recommandations contenues dans le rapport, on retrouvait entre autres l’allocation de fonds d’urgence pour la relance du secteur des arts.

« C’est presque inexcusable qu’après deux ans, pour un secteur aussi important de notre société, que le gouvernement n’ait pas eu l’intelligence d’investir pour que l’on puisse jouer le rôle qu’on jouait avant la pandémie. »

— Une citation de  Carmen Gibbs, directrice générale de l’AAAPNB

L’investissement de 12,5 millions de dollars demandé pour le budget 2022 servirait notamment à rebâtir l’industrie ainsi qu’à terminer la mise en œuvre d’une politique culturelle.

Avec des informations de l'émission de radio L'heure de pointe Acadie

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !