•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un manque de soutien dénoncé par les responsables de la garderie expropriée à La Baie

Des enfants jouent avec des blocs en mousse.

La garderie La petite Boréalie accueille cinq enfants présentement.

Photo : iStock

Radio-Canada

Les propriétaires de la garderie en milieu familial La petite Boréalie, à La Baie, déplorent le manque de soutien de la Ville de Saguenay, alors que l'immeuble où elles sont locataires doit être démoli pour faire place à un stationnement près du quai de croisières.

Le projet vise à compléter l’aménagement du village portuaire amorcé à l’époque du maire Jean Tremblay.

Une pétition de 1300 noms contre le projet de démolition circule.

Lundi soir, lors de la séance du conseil municipal de Saguenay, le président de l'arrondissement de La Baie, Raynald Simard, a dit vouloir accompagner la garderie dans ses démarches pour se trouver un nouveau local.

Selon l'une des responsables de la garderie, Geneviève Gariépy, les élus ne sont pas joignables et l'aide de la Ville n'est pas suffisante.

On est en contact avec un évaluateur engagé par la Ville qui serait la personne désignée pour nous aider à trouver un logement. On trouve que le temps va vite et que les démarches ne vont pas vite par contre pour la relocalisation. Ça fait des mois qu’on en parle, ça fait des mois qu’on dit que ça va être difficile, puis qu’on n’a pas de soutien. On trouve qu’il est déjà presque trop tard, a-t-elle déploré mardi lors de l’émission Place publique.

Difficile de déménager

Geneviève Gariépy a continué en affirmant qu’elle arpente en vain les sites de location, mais qu’il est très difficile de trouver ce qui leur convient.

On cherche un logement avec une cour clôturée pour pouvoir jouer dehors avec deux étages pour pouvoir avoir la garderie sur un étage et notre logement en haut. On cherche que ce soit dans le même secteur, puis nous on a des animaux, donc ça prend un logement qui accepte les animaux. Je vous dirais qu’avec ces critères-là c’est pas mal difficile, a-t-elle avoué.

Parties de Québec

Geneviève Gariépy et Laurie-Maude Cloutier, qui est également responsable de la garderie, étaient présentes au conseil municipal du 6 décembre dernier. Le couple avait raconté être parti de Québec pour venir s'installer à Saguenay dans le but d'ouvrir une garderie en milieu familial. Elles avaient signé un bail de location en janvier 2021 sur la rue du Cap.

La garderie, située sur deux étages, compte aujourd'hui cinq enfants.

Saguenay fait affaire avec le propriétaire, selon Éric Simard

En plus de Raynald Simard lundi, le conseiller Éric Simard avait aussi pris la parole en appui à ses deux collègues conseillers à La Baie. Il a débuté en ciblant l’ancienne administration.

Éric Simard en entrevue.

Éric Simard est conseiller municipal à La Baie.

Photo : Radio-Canada

C’est nous qui avons été pris avec ce problème-là qui aurait dû être réglé depuis longtemps. Ce que j’aimerais dire, c’est qu’il y a des projets au centre-ville qui vont demander encore du stationnement et ça fait partie de la décision qu’on a prise pour l’expropriation et j’aimerais dire à la population que le but, ce n’est pas d’enlever une garderie, c’est que nous on fait affaire avec le propriétaire qui n’est pas le propriétaire de la garderie, avait-il mentionné lors de la séance du conseil.

Aucun bateau de croisière n’a accosté à La Baie depuis le début de la pandémie. L’achalandage futur dépendra de l’évolution de la situation sanitaire. En 2019, il y avait eu près de 60 escales et 90 000 visiteurs.

Il demeure toujours également un édifice non construit dans le village portuaire, alors que des fondations sont présentes depuis 2013 tout près de l'Agora.

Avec des informations de Michel Gaudreau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !