•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Autobus immobilisés : le CSS du Pays-des-Bleuets dit avoir été surpris par la météo

Des autobus scolaires dans la neige.

(ARCHIVES) Des autobus ont été immobilisés sur la route alors que d'autres sont demeurés à l'école.

Photo : Radio-Canada / Pierrick Pichette

Radio-Canada

Le Centre de services scolaires du Pays-des-Bleuets affirme avoir été pris de court par les conditions météo qui se sont dégradées rapidement, pour expliquer les retards de certains de ses autobus lundi soir.

Près de 200 élèves, répartis dans une dizaine d'autobus, ont été dans l'impossibilité de se déplacer en raison de la fermeture de la route 169 dans le secteur de la côte du Cran à Saint-Prime, lors de la tempête qui s’est intensifiée lundi après-midi. Certains sont demeurés pris dans la circulation plusieurs heures alors que d'autres ont pu demeurer à l'école. Des élèves ne sont arrivés à la maison que vers 20 h 30.

Le centre de services affirme pourtant avoir été en communication constante avec les autorités pour s'adapter à la situation. Le travail de Transports Québec a soulevé des questions auprès de la direction.

Quand il arrive des accidents ou des situations dans la côte du Cran à Saint-Prime, souvent le trafic est détourné par la communauté de Mashteuiatsh qui fait le tour, vers Roberval. Alors, évidemment, on ne sait pas trop encore pourquoi ça n’a pas pu être le cas cette fois-ci. Il y a beaucoup d’éléments de réponse qu’on attend un peu, dont pour quelle raison ça n’a pas été possible de mettre de l’abrasif dans la côte. On n’est pas les seuls à se poser la question, a indiqué Patrice Boivin, directeur général du CSS du Pays-des-Bleuets.

Les membres de la direction se sont rencontrés en deux temps mardi pour revoir le fil des événements. Ces rencontres ont permis de trouver des façons de permettre une meilleure communication à l'avenir.

Selon des informations de Louis Martineau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !