•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des groupes montrent de l’intérêt pour la traverse Rimouski-Forestville

Le CNM Évolution à Rimouski.

Le CNM Évolution (Archives)

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Radio-Canada

Le conseil municipal de Rimouski a donné son appui lundi soir à la Société de promotion économique de Rimouski (SOPER) pour le lancement d'un appel d'intérêt à quiconque souhaiterait opérer le service de traversier entre Rimouski et Forestville. Selon les informations de Radio-Canada, de trois à quatre groupes se seraient déjà montrés intéressés à reprendre le service dès l'été prochain.

Par cet appel de proposition, la SOPER souhaite trouver un promoteur et contribuer à pérenniser le service de traversier qui a notamment été interrompu en 2021.

Parmi ceux qui ont déjà montré leur intérêt à opérer la traverse figure l'homme d'affaires matanais Hilaire Journeault, soit l'actuel propriétaire du catamaran qui est utilisé pour relier normalement Rimouski à Forestville en période estivale, le CNM Évolution.

Selon nos informations, au moins un autre de ces potentiels promoteurs serait européen.

Hilaire Journault.

Le propriétaire du CNM Évolution, Hilaire Journault, a dit souhaiter continuer à opérer la traverse. (Archives)

Photo : Radio-Canada

Le directeur général de la SOPER, Martin Beaulieu, explique que les groupes qui ont fait part de leur intérêt jusqu'à maintenant sont des individus qui ont de l'expérience dans le domaine.

Ce sont des gens qui sont sérieux. Il y en a qui ont déjà des bateaux. Évidemment, M. Journault a son bateau. Puis, il y a des gens qui ont un intérêt à travailler en partenariat avec des gens qui ont des bateaux. Donc, on a des configurations différentes et l'appel d'intérêt permet d'accommoder ces différents modèles d'affaires là, poursuit-il.

Martin Beaulieu estime que le nouveau partenariat qui s'installera entre Rimouski, Forestville, la SOPER et le promoteur sera perçu de manière positive lorsque viendra le temps de demander de l'aide financière.

« Pour avoir un financement d'opération, une représentation pour assurer la pérennité de la traverse, ça prend un partenariat fort entre l'opérateur, l'armateur, puis les autorités locales des deux rives. »

— Une citation de  Martin Beaulieu, directeur général de la SOPER

Je pense que c'est là que le candidat qui va être choisi va avoir tout à gagner, conclut M. Beaulieu.

En séance virtuelle lundi soir, le conseil municipal de Rimouski a aussi affirmé qu'il est déterminé à ce qu'un service de traversier entre Rimouski et Forestville soit remis en service rapidement.

Les conseillers municipaux n'écartent plus l'idée que ce service soit éventuellement offert par un autre opérateur que celui du CNM Évolution.

Guy Caron, lors de la soirée électorale.

Le maire de Rimouski Guy Caron estime que le retour de la traverse qui relie Rimouski à Forestville est essentiel. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-Luc Blanchet

Pour le maire Guy Caron, la reprise de ce service est essentielle pour Rimouski et pour toute la MRC.

Ce que la Ville fait présentement, c'est qu'elle autorise la SOPER à aller de l'avant pour aller recueillir des soumissions visant à rétablir le service. Et présentement, on est à l'étape où, de façon publique, des compagnies, des opérateurs, pourront maintenant postuler pour faire une proposition. Je le vois comme étant l'équivalent d'un appel d'offres, au bout du compte, où des soumissions vont être déposées et proposées à la SOPER, a expliqué Guy Caron.

L'appel d'intérêt doit être publié dès la semaine prochaine.

Rappel des moments marquants de la traverse Rimouski–Forestville

Le catamaran CNM Évolution relie Rimouski à Forestville par le fleuve depuis 1997, soit depuis plus de 25 ans.

Le service est assuré par l'entreprise d'Hilaire Journault depuis tout ce temps.

Par contre, son entreprise n'a pas offert de service l'été dernier et des annulations de traversées ont marqué les années précédentes.

En juin dernier, les maires de Rimouski, Marc Parent, et de Forestville, Micheline Anctil, avançaient que l'avenir de la traverse ne passerait pas nécessairement par le service offert par le CNM Évolution.

La SOPER et les villes de Rimouski et de Forestville souhaitent une reprise du service en 2022.

Avec des informations de Denis Leduc et de Michel-Félix Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !