•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le restaurant Hoito renaîtra de ses cendres dans un avenir proche

Un bâtiment endommagé par un incendie.

Le restaurant Hoito se trouvait depuis des décennies dans le Temple du travail finlandais, à Thunder Bay.

Photo : CBC/Logan Turner

Un restaurant historique finlandais de Thunder Bay qui prévoyait rouvrir en juin, avant l’incendie qui a lourdement endommagé le Temple du travail finlandais, poursuivra ses activités, mais sous une autre forme et sur un emplacement encore à confirmer.

La coopérative Finlandia de Thunder Bay (Finlandia Co-operative of Thunder Bay), créée en 2020 pour s’occuper de la relance du restaurant Hoito et sauver le Temple du travail finlandais, a tenu dimanche sa première assemblée générale annuelle, déjà prévue avant le feu.

La rencontre virtuelle a permis d’adopter des règlements généraux, d'élire un premier conseil d’administration officiel et de faire le point sur la situation actuelle.

Selon Paula Haapanen, membre élue du C. A., qui en était la présidente par intérim jusqu’à dimanche, environ 80 personnes ont adhéré officiellement à la coopérative jusqu’à maintenant.

Elle se dit très optimiste pour l’avenir du restaurant, surtout devant l’enthousiasme d’autant de personnes, même si l’incendie a fait hésiter quelques personnes.

Portrait de Paula Haapanen.

Paula Haapanen est très impliquée dans le milieu coopératif de Thunder Bay et de l'Ontario.

Photo : CBC/Heather Kitching

Mme Haapanen, qui travaille pour le Conseil de coopération de l’Ontario (CCO), affirme que le modèle coopératif a prouvé sa résilience, même dans les moments difficiles.

Elle souligne aussi que l’entraide entre les coopératives est une valeur importante du mouvement coopératif.

Le CCO est un partenaire majeur de ce projet, en contribuant une partie de mon temps, explique Paula Haapanen.

La coopérative Finlandia peut aussi utiliser le Centre francophone de Thunder Bay, géré par une coopérative, comme siège social temporaire, notamment pour recevoir du courrier.

Un édifice avec les mots Centre francophone sur la devanture.

Le Centre francophone est géré par la Coopérative du regroupement des organismes francophones de Thunder Bay.

Photo : Radio-Canada / Miguelle-Éloïse Lachance

Mme Haapanen ajoute avoir aussi obtenu de l’aide d’Aron Theatre Co-Op, un cinéma indépendant de Campbellford, dans le Sud de l’Ontario, pour rédiger les règlements généraux de la coopérative Finlandia.

Nouvel objectif, mais mêmes moyens pour y parvenir

Un des projets majeurs de l’an dernier était le réaménagement de la cuisine du Hoito en vue de sa réouverture dans le Temple du travail finlandais, a expliqué Derek Lankinen, un autre membre du conseil d’administration.

Pour des raisons évidentes, nos projections de 2021 ne sont plus valides, a-t-il admis.

« Il faudra un certain temps avant d'avoir de nouvelles projections, car nous ne savons même pas à quoi ressemblera le nouvel espace. »

— Une citation de  Derek Lankinen, membre du conseil d'administration de la Coopérative Finlandia de Thunder Bay

En attendant la réouverture, la coopérative compte notamment organiser des restaurants éphémères, par exemple en utilisant les locaux d’un autre restaurant.

M. Lankinen, qui a beaucoup d’expérience dans le domaine de la restauration, note qu’il faut s’assurer de rendre le Hoito résistant à la COVID-19.

Le restaurant, pour perdurer, devrait pouvoir continuer de fonctionner même lorsque les salles à manger doivent être fermées, grâce à des plats à emporter ou un service de livraison, précise-t-il.

La pancarte et l'entrée du Hoito à Thunder Bay.

Le restaurant Hoito (archives)

Photo : Radio-Canada / Frédéric Projean

Le représentant du conseil d’administration a expliqué que l’une des principales tâches de la coopérative sera de trouver le financement nécessaire pour permettre de relancer le restaurant, peu importe l'emplacement.

Paula Haapanen souligne que, si l’objectif de la coopérative Finlandia a changé, le parcours pour y arriver restera sensiblement le même.

« On fait table rase en quelque sorte. On doit repartir de zéro pour équiper le restaurant. »

— Une citation de  Paula Haapanen, membre du conseil d'administration de la coopérative Finlandia de Thunder Bay

La façon d’y arriver n’a pas changé, ajoute-t-elle. On va continuer avec la vente des produits dérivés. Il y en a un nouveau qui va sortir bientôt, un café.

Une marque connue et aimée

Beaucoup de gens voyageaient pour manger au Hoito, a affirmé Derek Lankinen pendant l’AGA du 16 janvier. On veut revenir à ça. Ce ne sera peut-être pas identique, mais ça pourrait être mieux.

Derek Lankinen a souligné le succès de la vente de la préparation à crêpes Hoito, malgré certaines difficultés de distribution.

Il espère par ailleurs que ce soit une importante source de revenus pour la relance du restaurant, tout comme la vente d’autres produits dérivés, comme des t-shirts.

« Le Hoito est une marque bien connue, même à l’extérieur de Thunder Bay. On peut en profiter. »

— Une citation de  Derek Lankinen, membre du conseil d'administration de la coopérative Finlandia de Thunder Bay

Des partenariats avec d’autres entreprises et organisations de Thunder Bay sont en préparation, ajoute Mme Haapanen.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !