•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : la Saskatchewan prévoit le pic des hospitalisations dans 6 semaines

Deux hommes donnant un point de presse à Regina. (archives)

Le Dr Saqib Shahab dit avoir obtenu deux résultats à un test rapide depuis la conférence de presse à la mi-janvier avec le premier ministre Scott Moe déclaré positif. (archives)

Photo : Radio-Canada

Le médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan, Saqib Shahab, affirme que les hospitalisations pour la cinquième vague de COVID-19 en raison du variant Omicron atteindront un sommet dans six semaines.

« Nous avons besoin de prendre des mesures immédiatement. »

— Une citation de  Saqib Shahab , médecin hygiéniste en chef de la Saskatchewan

Mardi, lors d’un point de presse du Centre provincial des opérations d'urgence, le Dr Saqib Shahab a ajouté que la Saskatchewan est en retard de une à trois semaines sur les autres provinces canadiennes dans la vague du variant Omicron.

Selon les scénarios du Dr Shahab, le nombre de cas de COVID-19 en Saskatchewan détectés par test PCR va augmenter au cours des quatre prochaines semaines.

Nous sommes sortis de la vague du variant Delta à la fin du mois de novembre et au début du mois de décembre, a-t-il rappelé.

Le Dr Shahab a expliqué que le nombre de cas recensés dans les régions urbaines de Saskatoon et de Regina sont détectés une à deux semaines avant les régions rurales de la province.

Les Saskatchewanais sont fortement invités à recevoir leur dose de rappel pour éviter une recrudescence des cas, mais aussi des risques d'hospitalisation.

Par ailleurs, le Dr Shahab a annoncé qu'il avait lui-même passé deux tests rapides depuis le point de presse avec le premier ministre Scott Moe la semaine dernière. 

Au lendemain de ce point de presse, le premier ministre Scott Moe avait annoncé qu'il avait reçu un résultat positif à un test de dépistage rapide.

Pression sur les hôpitaux de Saskatoon

Les scénarios évoqués par le Dr Saqib Shahab se font déjà ressentir surtout dans les hôpitaux de Saskatoon.

Dans une lettre envoyée aux médecins de la Ville des Ponts, l’Autorité de la santé de la Saskatchewan (SHA) indique qu’il n’y a plus de lits disponibles pour accueillir les malades. Dix-neuf patients n’avaient pas accès à un lit à l'Hôpital St. Paul et 20 autres se retrouvent dans la même situation à l’Hôpital Royal.

La SHA précise qu’il s'agit d’une situation sans précédent.

Au cours de ces derniers jours, ces hôpitaux ont fonctionné au maximum de leurs capacités, à un niveau historique dans certains cas, surtout en ce qui concerne la gestion de la demande des patients, a mentionné le chef des opérations intérimaire de la SHA, Derek Miller.

Il ajoute que cette pression pourrait survenir dans les autres centres hospitaliers de la province en raison de la montée des cas du variant Omicron.

Avec les informations de Mercia Mooseely

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !