•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : des éclosions dans la plupart des foyers de soins à T.-N.-L.

Plan rapproché du bras d'un patient couché dans un lit d'hôpital. Une infirmière lui tient la main.

Dans la zone saniatire de l’Est, des travailleurs ou des résidents d'environ 80 établissements ont contracté la COVID-19, selon le ministre provincial de la Santé.

Photo : Associated Press / Daniel Cole

Des résidents et des travailleurs sont atteints de la COVID-19 dans la majorité des établissements santé, comme les foyers de soins et les hôpitaux, à Terre-Neuve-et-Labrador, selon le président du plus important syndicat de la province.

Pendant la dernière vague de COVID-19, on voulait toujours identifier les établissements où il y avait des cas positifs. Ces jours-ci, on essaie de répertorier les établissements où il n’y a pas de COVID-19. C’est l’inverse, finalement, indique Jerry Earle, président de l'Association des employés du secteur public et du secteur privé de Terre-Neuve-et-Labrador (NAPE).

Radio-Canada a demandé le nombre d’établissements de santé qui signalent des cas de COVID-19 aux quatre régies de santé. Elles n’ont pas répondu à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Pourtant, le ministre de la Santé, John Haggie, a indiqué lundi que dans la zone sanitaire de l’Est, par exemple, les travailleurs ou les résidents d'environ 80 établissements ont contracté la maladie, en notant que des hôpitaux, ainsi que des établissements publics et privés de soins de longue durée figurent sur la liste.

Sherry Hillier, présidente de la section Terre-Neuve-et-Labrador du Syndicat canadien de la fonction publique, affirme aussi que les 11 foyers de soins de longue durée exploités par la Régie de santé de l’Ouest signalent actuellement des cas de COVID-19.

Tous les établissements dans lesquels on travaille ont été frappés par la COVID et manquent de personnel, explique-t-elle, en précisant que les travailleurs s’inquiètent surtout de la santé et de la sécurité des résidents.

Portrait de la pandémie à T.-N.-L. mardi

  • 2 morts
  • 14 hospitalisations, dont 3 aux soins intensifs
  • 295 nouveaux cas
  • 3166 cas actifs

Il n’y a pas de relève

Shane Ross, copropriétaire d’une résidence pour aînés à Springdale, dans la zone sanitaire du Centre, indique qu’il n’a pas assez d’effectifs pour bien s’occuper de ses 90 clients, dont 19 qui ont contracté le virus.

Tous les résidents n'ont d’autre choix que de s'isoler dans leur chambre, explique-t-il.

Quand tout le monde est confiné, ça nous prend déjà plus de personnel, explique Shane Ross, qui a lui-même eu un résultat positif à un test de dépistage mardi matin. Je suis venu au bureau pour répondre au téléphone [...] pour être ici si jamais quelque chose se passe, parce qu’il n’y a pas de relève.

Shane Ross indique que sa résidence a déjà accueilli plusieurs infirmières de la Régie de santé du Centre, venues en renfort, mais il croit que l’intervention des Forces armées sera bientôt nécessaire.

Ce sont nos résidents qui en souffrent, déplore-t-il. Jusqu’à maintenant, j'essayais de visiter tous les résidents chaque jour.

Jerry Earle soutient par contre que le nombre de travailleurs de la santé semble diminuer. Lundi, il y avait 826 travailleurs de la santé en isolement, selon le ministre Haggie, alors que la semaine dernière, il y en avait environ 1000.

Nous avons peut-être atteint un sommet, affirme-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !