•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le congrès minier de l’ACPE repoussé au mois de juin

Une série de kiosques dans une salle de congrès.

Le congrès international de l’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs est un lieu de rencontres et d'échanges. (Archives)

Photo : Radio-Canada / Isaac Gauthier

Radio-Canada

L’Association canadienne des prospecteurs et entrepreneurs (ACPE) repousse la tenue de son congrès minier annuel du mois de mars à juin.

Dans un communiqué, l’organisme explique sa décision par l’incertitude sur l’élimination des restrictions sanitaires actuellement en vigueur en Ontario.

Le congrès était initialement prévu en personne et en ligne du 7 au 11 mars, après un événement entièrement en ligne en 2021.

Le congrès doit maintenant avoir lieu en personne au Palais des congrès de Toronto du 13 au 15 juin et de façon virtuelle, les 28 et 29 juin.

Des limites de capacité pour les rassemblements intérieurs et les grands événements ont été imposées par le gouvernement de l'Ontario jusqu'au 26 janvier au moins.

Nous ne pouvions pas continuer en toute confiance avec les plans d'un événement en personne en mars avec tant d'incertitude autour des limites de capacité, indique la directrice générale de l’ACPE, Lisa McDonald, dans un communiqué.

Elle souligne que la situation n’est pas réaliste pour les participants, en particulier ceux qui voyagent de l’étranger.

Nous comprenons l'importance de pouvoir offrir l'expérience complète du congrès aux participants, et la déplacer de mars à juin est la meilleure opportunité pour nous de le faire, indique-t-elle.

La coordonnatrice d’un groupe d’exposants du Nord de l’Ontario au congrès, Marla Tremblay, dit ne pas être surprise par l’annonce.

Marla Tremblay pose devant les bureaux de Tourisme North Bay, en extérieur.

Marla Tremblay est coordonnatrice du Salon minier du Nord de l'Ontario tenu dans le cadre du congrès de l'ACPE.

Photo : Radio-Canada / Sophie Houle-Drapeau

Elle croit que le report de l’événement en juin pourrait inciter davantage d’entreprises à participer au Salon minier du Nord de l’Ontario, qui fait partie du congrès.

Aussitôt que j’ai envoyé l’annonce aux compagnies qui ont participé auparavant dans le salon minier, il y en a plusieurs qui ont soumis une demande pour participer parce que ça a été repoussé. Il y avait quand même des craintes, souligne-t-elle.

Selon Mme Tremblay, les rencontres et les discussions en personne font le succès d’un événement de ce genre pour des exposants.

L’APCE indique que la santé et la sécurité des participants restent la priorité absolue et que les directives du gouvernement et des agences de santé publique seront suivies à toutes les étapes de la planification de l’événement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !