•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba se dote de trois ministres de la Santé

Eileen Clarke, qui avait démissionné en raison d’un différend avec l’ancien premier ministre Brian Pallister, est de retour au sein du gouvernement.

La première ministre du Manitoba, Heather Stefanson, lors du remaniement ministériel du 18 janvier 2022.

La première ministre du Manitoba, Heather Stefanson, lors du remaniement ministériel du 18 janvier 2022.

Photo : La Presse canadienne / David Lipnowski

Lors d’un remaniement ministériel au Manitoba, les tâches de la ministre de la Santé, Audrey Gordon, ont été réparties entre trois ministres. Le Cabinet accueille aussi trois députés qui n’ont jamais été ministres et Eileen Clarke, qui avait démissionné en raison d’un différend avec l’ancien premier ministre, Brian Pallister.

Audrey Gordon reste ministre de la Santé, mais mènera un ministère réduit.

Son mandat est de renforcer les ressources pour aider à gérer la COVID-19 tout en travaillant avec le Groupe de travail sur le rétablissement des services chirurgicaux et diagnostiques pour éliminer les arriérés et améliorer la qualité de vie de tous les Manitobains, selon un communiqué de la province.

Un nouveau venu, le député d’Assiniboia, Scott Johnston, est le ministre chargé des Aînés et des Soins de longue durée. Il a pour programme la mise en vigueur de toutes les recommandations du rapport Stevenson, résultat d’un examen de l’éclosion qui a fait 56 victimes au foyer de soins Maples au début de la pandémie.

L’ancienne ministre de la Conservation et du Climat, et députée de Fort Richmond, Sarah Guillemard, devient ministre de la Santé mentale et du Bien-être de la communauté.

Elle a pour mandat de travailler collaborativement avec des organismes communautaires pour mieux répondre et traiter les défis liés à la dépendance et à la santé mentale qui ont été aggravées par la pandémie.

Le système de soins de santé au Manitoba est pris d'assaut par les malades résultant de la transmission du variant Omicron qui provoque de nombreuses absences de personnel et un nombre croissant d’hospitalisations.

Le Manitoba est maintenant premier au classement des hospitalisations pour 100 000 personnes parmi les provinces, avec 44,5 hospitalisations, contre 39,7 au Québec, qui arrive en deuxième position.

Des nouveaux venus et une revenante

Le député de Turtle Mountain depuis 2014, Doyle Piwniuk, devient le ministre du Transport et des Infrastructures. Il a travaillé dans le secteur des assurances et habite près de Virden, dans l’ouest du Manitoba.

Le nouveau ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine, Andrew Smith, est le député de Lagimodière, circonscription située dans le sud-est de Winnipeg. Il a travaillé pour un député fédéral avant d’être élu à l’Assemblée législative du Manitoba en 2016.

Il devient aussi le ministre responsable de Voyage Manitoba et de la Société du Centre du centenaire du Manitoba, qui gère divers établissements culturels.

La députée d"Agassiz et ancienne ministre Eileen Clarke revient au gouvernement et est la nouvelle ministre des Relations avec les municipalités.

Elle avait démissionné de son poste de ministre des Relations avec les Autochtones et le Nord cet été, en confiant que des commentaires de Brian Pallister au sujet de la colonisation du Canada avaient joué un rôle dans sa décision.

Par ailleurs, deux ministres quittent le Cabinet, soit Cathy Cox, l’ancienne ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine, et Raph Eichler, qui était le ministre de l’Agriculture. Ce dernier est remplacé par Derek Johnson, le député d'Interlake-Gimli.

L’ancien premier ministre par intérim de la province et responsable des affaires parlementaires, Kelvin Goertzen, devient ministre de la Justice.

Cameron Friesen, pour sa part, quitte le ministère de la Justice pour redevenir ministre des Finances, un poste qu’il a occupé de 2016 à 2018, et Scott Fielding passe du ministère des Finances aux Ressources naturelles.

L’ancien ministre de l'Éducation postsecondaire, du Développement des compétences et de l'Immigration, Wayne Ewasko, devient ministre de l’Éducation.

J’ai confiance dans le fait que cette équipe se concentrera sur les priorités des Manitobains alors que nous combattons la COVID-19 et travaillons à bâtir une province en meilleure santé, plus forte et plus prospère pour tous, a déclaré la première ministre, Heather Stefanson.

Il s’agit du premier changement d’importance du Cabinet effectué depuis son élection, en novembre.

Le remaniement survient à un moment où le Parti progressiste-conservateur continue d’obtenir de mauvais résultats dans les sondages et fait face à de vives critiques en ce qui concerne sa gestion de la crise sanitaire causée par la COVID-19.

Le seul autre changement qui a eu lieu au sein du Cabinet depuis que Heather Stefanson est devenue première ministre est le départ de l’ancien ministre des Infrastructures, Ron Schuler, en décembre.

Heather Stefanson a expliqué que le remplacement de son ministre était nécessaire parce que les prises de position de Ron Schuler concernant les vaccins étaient contraires aux mesures et au message du gouvernement qui encouragent la population à se faire vacciner contre la COVID-19.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !