•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Roger Melanson ne briguera pas la chefferie du Parti libéral du N.-B.

Roger Melanson donne une conférence de presse devant l'édifice de l'Assemblée législative.

Roger Melanson a été nommé chef intérimaire du Parti libéral du Nouveau-Brunswick en septembre 2020 (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le chef de l'opposition officielle, Roger Melanson, annonce qu'il ne sera pas candidat à la chefferie du Parti libéral du Nouveau-Brunswick.

Le député de Dieppe occupe ce poste de façon intérimaire depuis la démission de Kevin Vickers, à la suite de sa défaite électorale en septembre 2020.

Roger Melanson n'avait jamais indiqué formellement qu'il ne solliciterait pas ce poste.

Il annonce aussi qu'il quittera ses fonctions de chef de l'opposition officielle à l'Assemblée législative dès qu'un nouveau chef du Parti libéral aura été choisi, même si celui-ci n'est pas déjà député.

Roger Melanson affirme que le ou la chef devra avoir les coudées franches dès le début de son mandat.

Mon objectif, avec l'ensemble du caucus libéral, est de continuer à demander des comptes au gouvernement Higgs en adoptant une approche constructive. Je m'engage également à veiller à ce que la transition vers une nouvelle direction du Parti se fasse de manière harmonieuse et efficace, indique-t-il dans une déclaration écrite lundi.

Il est plutôt rare, au Nouveau-Brunswick, que la personne qui occupe le poste de chef par intérim d'un parti politique présente sa candidature à la chefferie. Toutefois, rien ne l'interdit dans les règles du Parti libéral.

L'ex-ministre provincial Donald Arseneault et l'ancien député fédéral TJ Harvey ont déjà annoncé leur intention de participer dans la course à la chefferie.

Les membres du Parti libéral choisiront leur nouveau chef le 6 août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !