•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau hangar à l’aéroport de Gaspé à l’été 2022

Entrée extérieure de l'aéroport avec affiche.

L'aéroport de Gaspé porte le nom d'un des cinq récipiendaires de l'Ordre de la Gaspésie 2017, Michel pouliot.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les travaux d'amélioration se poursuivent à l'aéroport de Gaspé. Après l'allongement de la piste et l'installation de nouveaux équipements d'approche, la Ville entame une nouvelle phase avec l'ajout d'un hangar.

Les élus du conseil municipal de Gaspé ont entériné lundi soir le choix de l’entrepreneur pour cette nouvelle construction, qui coûtera 3,8 millions de dollars.

Le maire de Gaspé, Daniel Côté, explique que la Ville recevait des demandes des entreprises privées qui utilisent l’aéroport pour un accès à un hangar, de façon permanente ou sporadique. Ces entreprises, indique le maire, ont besoin d’un espace abrité pour entretenir leurs appareils.

Le hangar sera une source de revenus pour l’aéroport, fait valoir Daniel Côté. Ça se rentabilise comme investissement puisqu’il y a des coûts de location.

Pour mener à bien ce projet, Gaspé a reçu une subvention de Développement économique Canada qui couvre 90 % des coûts de construction. La facture de la Ville s’élèvera à moins de 400 000 $. Daniel Côté admet que les coûts sont un peu plus élevés que ce qui était prévu au départ.

La Ville avait estimé le projet à environ 3,5 millions. La Ville s’est entendue avec Développement économique Canada pour un partage équitable des sommes supplémentaires, indique le maire.

Le chantier a été confié à un consortium formé de LFG, de Carleton-Sur-Mer, et de l’entreprise Honco construction, de la région de Québec.

Les travaux doivent commencer au printemps et devraient être terminés à l’été 2022.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !