•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le milieu artistique sous le choc après la mort de Karim Ouellet

Chargement de l’image

L'auteur-compositeur-interprète Karim Ouellet

Photo : Marc Montplaisir

Fanny Bourel

L’annonce de la mort de Karim Ouellet, dont le corps a été retrouvé sans vie lundi soir, a suscité une pluie d’hommages mardi au Québec. L’auteur-compositeur-interprète avait 37 ans.

Karim aura laissé sa marque dans nos cœurs pour toujours et nous continuerons de célébrer sa vie, son talent et son héritage, a indiqué sa sœur, la rappeuse Sarahmée, dans un message publié sur Facebook.

L'hommage de Webster

On est tous choqués par la nouvelle, a réagi lors de l’émission Tout un matin le rappeur Webster. Les deux hommes ont collaboré notamment par l'intermédiaire du groupe Limoilou Starz, cofondé par le pionnier du hip-hop québécois Webster.

« Pour moi, Karim était un génie dans sa manière d’aborder la musique. [C’]était un bon musicien, un bon parolier, quelqu’un qui a fait vibrer le Québec pendant plusieurs années. »

— Une citation de  Webster, rappeur

Louant la créativité de Karim Ouellet, Webster a rappelé que l’artiste était issu de la communauté hip-hop de Québec. J’ai toujours dit qu’il avait ce talent-là en musique parce qu’il venait du rap, justement.

C’est quelqu’un qui avait beaucoup de générosité dans sa musique, et qui le faisait bien, a-t-il ajouté. C’était quelqu’un de drôle et qui avait beaucoup d’esprit.

Karim Ouellet et Claude Bégin : Un super duo musical

Le producteur et chanteur Claude Bégin a lui aussi travaillé avec Karim Ouellet.

C'est une grande tempête aujourd'hui, a-t-il expliqué à Radio-Canada. Au-delà de la tristesse, il y a énormément d'amour qui ressort et on voit à quel point il a marqué les gens. C'était un grand musicien, chanteur et compositeur, et un très grand ami pour moi.

Chargement de l’image

Claude Bégin et Karim Ouellet

Photo : Facebook/Claude Bégin

Les deux artistes ont fait partie du collectif Movèzerbe avant de collaborer pour trois albums de Karim Ouellet, dont Trente, sorti en 2016. C'est d'ailleurs la chanson Trente qui reste le morceau préféré de Claude Bégin dans l'œuvre de son ami.

« On avait une certaine magie, une espèce de confiance – intellectuelle et artistique – l'un envers l'autre. On a toujours été une super équipe, autant en studio et en spectacle que dans la vie et en amitié. »

— Une citation de  Claude Bégin, chanteur et producteur musical

Un artiste d’une grande sensibilité

Philippe Fehmiu, animateur sur ICI Musique, était un ami de Karim Ouellet. C’est avec une grande émotion qu’il s’est exprimé mardi matin sur ICI RDI.

« Ça chavire toutes les émotions. Mourir dans la trentaine, c’est difficile à accepter. »

— Une citation de  Philippe Fehmiu

Il a loué un artiste immensément talentueux et très habile de sa plume, mêlant le rap, la soul et la pop dans sa musique au style unique. Quand tu entends deux mesures de Karim Ouellet, très rapidement, tu sais que c’est du Karim Ouellet.

Philippe Fehmiu se souvient aussi d’un artiste d’une grande sensibilité, qui s’était notamment confié à lui au sujet de ses défis de vie et de ses vulnérabilités.

Quand Karim s’ouvrait pour mettre des mots sur ses émotions, [on s'apercevait que c'était] quelqu’un qui vivait des torrents d'émotions, et ça nous amenait à arrêter le temps et à vivre des moments plus grands que nous.

Il enrubannait dans un écrin pop des émotions universelles, a-t-il ajouté, en entrevue à l'émission Pénélope. On va découvrir de nouveaux sens à ses chansons maintenant.

Au cours de ces dernières années, Karim Ouellet avait vécu des épreuves, dont des problèmes de santé physique ainsi qu'une trahison, et il s'était isolé, selon Philippe Fehmiu.

Cet artiste qui donnait tout

Stéfane Campbell a bien connu Karim Ouellet, car il a été son attaché de presse pendant environ cinq ans, comme il l’a expliqué en entrevue à ICI RDI.

Malgré les tragédies qui pouvaient l’habiter, que l’on connaissait ou non, il y avait toujours quelque chose de réconfortant et d’agréable à le croiser. Il y avait une énergie qui était juste agréable à avoir autour de soi quand Karim Ouellet était dans la salle.

Il se remémore un diamant brut, un joueur hors-pair, qui donnait tout ce qu'il avait même s'il était épuisé, ainsi que son aisance doublée d'une honnêteté, qui a facilité sa connexion avec le public.

« Il y avait quelque chose de tellement naturel chez Karim, dans la façon dont il composait ses chansons et les présentait sur scène. Cela sortait de toutes les cellules de son corps. »

— Une citation de  Stéfane Campbell, son ancien collaborateur

Celui qui a consacré une grande partie de son temps à Karim Ouellet reste abasourdi devant la fin si abrupte du parcours de l'artiste, provoquée par sa mort.

Comment quelque chose d'aussi extraordinaire peut se terminer en queue de poisson de même? Comment quelque chose d'aussi lumineux peut devenir aussi sombre? C'est ça le plus dur pour moi, a-t-il dit au micro de Catherine Richer, chroniqueuse culturelle à l'émission Le 15-18.

Un grand don

En entrevue à l'émission Première heure, la chanteuse Marieme a évoqué l'héritage sénégalais que les deux artistes partageaient.

Je pense qu’il a marqué la pop québécoise avec son talent, sa poésie, sa musique, avec ce qu’il était. Effectivement, c’est quelqu’un qui a gravité dans différents cercles, donc il amenait sa touche un peu partout où il allait.

De son côté, Monique Giroux, animatrice sur ICI Musique, a confié en entrevue à Radio-Canada sa tristesse infinie et s’est dite consternée d’apprendre la disparition de Karim Ouellet. 

Elle se rappelle son sourire et l’originalité avec laquelle il a renouvelé la chanson.

« Il avait son propre son et un grand don pour la mélodie accrocheuse. Cette façon qu’il avait, un peu comme Stromae, d’aborder des sujets sérieux, voire tristes, sur des musiques joyeuses, voire sautillantes, ce n’est pas donné à tout le monde. »

— Une citation de  Monique Giroux, animatrice sur ICI Musique

Karim Ouellet avait d'ailleurs partagé la scène de Stromae, faisant la première partie de certains de ses concerts.

De multiples réactions sur les réseaux sociaux

D'autres artistes ont exprimé leur tristesse sur les réseaux sociaux. Klô Pelgag a mis en ligne mardi soir une reprise au piano de la chanson Trente de Karim Ouellet. On était probablement plus que tu le croyais à t'attendre. Ta voix, tes grands yeux purs, ton playing de guitare, ton sens de la mélodie, a écrit l'artiste, précisant avoir pleuré toute la journée mardi.

 Toi, grand gaillard au sourire timide et au regard intelligent, il me semble qu’il te restait tellement à dire, tellement à faire. Tes mélodies fédératrices et tes mots si justes, sache qu’on va les chanter encore longtemps l’ami, a écrit l’auteur-compositeur-interprète Vincent Vallières.

Également auteur-compositeur-interprète, Émile Bilodeau a vanté un artiste extraordinaire et un homme extraordinairement gentil avec les autres

La puissante et féroce douceur de tes chansons résonnera ce matin dans l’appart où je suis, à Montréal. Je suis sans mots, comme nous tous, a ajouté l’animateur Pierre-Yves Lord. 

Quant à l’animateur et musicien Sébastien Diaz, il a déploré la perte d’un garçon d'une immense gentillesse, discret, très mystérieux et au talent immense.

La Bronze, Ariane Moffatt, Stéphanie Boulay ou encore le rappeur Biz ont également pris la plume pour confier leur peine, voire leur stupeur.

Sur son compte Instagram (Nouvelle fenêtre), le rappeur Koriass a publié des extraits d'un concert qu'il avait donné avec Karim Ouellet, accompagné de ces mots : Mon cœur est en mille morceaux.

Son legs musical

Karim Ouellet est parti en laissant une œuvre musicale faite pour donner du bonheur, d'après Philippe Fehmiu. C'est pour cela qu'il faisait sa musique, et elle est encore là pour ça.

Olivier Robillard Laveaux, animateur à ICI Musique, souligne le talent de guitariste dont faisait preuve celui qui admirait Matthieu Chedid, alias M. Karim Ouellet avait fait la première partie de certains concerts de M, un artiste qui excelle à la guitare et au chante d'une voix veloutée, tout comme lui.

Il m'hypnotisait. Il jouait avec un groove, une dextérité, avec beaucoup d'âme, a-t-il déclaré à Catherine Richer. Dans chacune de ses notes, on le sentait vivre, comme si la guitare était une extension de son propre corps.

« Je pleure les albums qu'on n'aura jamais. »

— Une citation de  Olivier Robillard Laveaux, animateur

Même s'il venait de la sphère du rap, Karim Ouellet s'était aventuré dans une pop décomplexée et teintée de reggae, de groove et de touches de musique électronique qui a su séduire même les personnes n'aimant pas la pop.

Selon Olivier Robillard Laveaux, le chanteur du succès L'amour fait partie des précurseurs, au début des années 2010, dans la fusion des genres au Québec et le fait d'assumer un virage pop.

À une époque, on était très rock, rap, folk ou reggae. Maintenant, j'ai l'impression que tout se mélange, qu'on peut être pop et extrêmement champ gauche en même temps. Aujourd'hui, on voit une grosse génération d'artistes – Hubert Lenoir, Jérôme 50, Gab Bouchard – qui assume leur côté pop.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !