•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Edmonton pourrait mettre sur pied un programme de renouvellement des trottoirs

Un trottoir qui s'est soulevé et fendu en deux.

Une des idées présentées par le conseil municipal comprendrait des inspections annuelles des trottoirs dans les zones où les piétons ont des besoins importants, comme celles où se trouvent des maisons de retraite.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Edmonton pourrait bientôt mettre sur pied un programme de renouvellement de ses trottoirs, qui serait distinct du programme actuel de régénération des quartiers.

Les conseillers municipaux de la capitale albertaine se sont entendus pour mettre en branle ce projet lors d’une réunion du comité pour les services publics, lundi.

Ils ont demandé à la Ville d’Edmonton de soumettre ses recommandations pour remettre à neuf les trottoirs de la capitale d’ici la fin du mois d’avril. À ce moment, ils évalueront les idées qui leur auront été présentées.

Cette décision du conseil municipal survient après la réception d’un rapport faisant état des longs délais pour réparer les fissures et d'autres risques que représentent les trottoirs de la capitale pour la sécurité des passants.

Le conseiller municipal du quartier électoral Nakota Isga, Andrew Knack, a dit qu'il avait déposé des plaintes auprès de la Ville pour qu'elle répare un trottoir dangereux près d’une résidence pour personnes âgées.

Un an plus tard, rien n’a encore été fait, selon lui.

[Les aînés] ne se sentent pas en sécurité quand ils se rendent à pied à l’épicerie, qui est de l’autre côté de la rue, a-t-il précisé lundi.

Certains trottoirs qui sont en train de se détériorer sont dans des zones où le programme de renouvellement des quartiers peut accuser un retard d’une vingtaine d’années, a affirmé Andrew Knack. 

Je ne veux pas qu’on en arrive à une situation où on répare les trottoirs avec des solutions de fortune pendant 20 ans en attendant leur reconstruction complète, a-t-il ajouté.

Le rapport présenté aux conseillers municipaux démontre que le budget alloué à la réparation des trottoirs est demeuré presque inchangé durant la dernière décennie, soit environ 4 millions de dollars par année.

Selon le conseiller municipal Aaron Paquette, pour améliorer la qualité des trottoirs d’Edmonton, il faudra de l’argent. Au printemps, le conseil municipal entamera un nouveau cycle budgétaire pour la période 2023-2026. Il sera alors possible d'ajuster le budget.

Cela crée de la frustration depuis longtemps, et ce budget de quatre ans est l’occasion de rectifier le tir, a dit Aaron Paquette. 

Le renouvellement des trottoirs d’Edmonton aura un impact sur le budget, a reconnu d’emblée le directeur adjoint à l'exploitation de la Ville, Gord Cebryk. La quantité de travail [nécessaire] et la vitesse à laquelle nous travaillons sont probablement les plus gros facteurs en termes des ressources requises [pour ce nouveau plan].

Selon le conseiller municipal Andrew Knack, un ajustement du budget sera nécessaire pour que ce programme voie le jour. Allons-nous, le conseil [municipal], investir suffisamment [dans ce programme], comme nous le faisons pour le déneigement et un grand nombre d’autres choses?

Avec les informations de Natasha Riebe

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !