•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Définancement de la police : un rapport suggère l’abandon de certaines tâches à Halifax

Une voiture de police de Bridgewater, en Nouvelle-Écosse.

Le Conseil des commissaires de police de Halifax dit ne pas avoir de données suffisantes pour recommander le montant nécessaire du définancement.

Photo : Autre banques d'images / Jonathan Villeneuve

La Presse canadienne

Un important rapport sur le financement des forces de police de Halifax recommande de s'éloigner d'un modèle de police « réactif » basé sur l'application de la loi.

Le rapport du Conseil des commissaires de police de la ville comprend 36 recommandations sur les pratiques, la surveillance et la responsabilité de la police.

Mais le sous-comité du conseil de 14 membres qui a produit le rapport a déclaré qu'il ne disposait pas de suffisamment de données pour recommander un montant spécifique à réduire du budget de la police.

Le rapport appelle à une suppression de certaines fonctions (detasking) de la police, comme répondre aux appels de santé mentale. Ces appels seraient plutôt accordés à des équipes composées de civils.

Le sous-comité appelle à une série de réformes législatives et politiques pour promouvoir la sécurité communautaire, et il recommande de lier les budgets de la police à des mesures de performance claires.

Le rapport recommande également à la commission de police d'envisager de désarmer certains policiers, tels que les agents d'intervention communautaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !