•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alma double l’aide pour ses organismes communautaires

Sylvie Beaumont apparaît en plein écran avec les conseillers sur la rangée du haut lors d'une conférence virtuelle.

La mairesse d'Alma, Sylvie Beaumont, a présidé une séance du conseil virtuelle lundi soir.

Photo : Capture d'écran

Alma double l’aide offerte à une vingtaine d’organismes communautaires de son territoire.

L’aide offerte par la municipalité passe ainsi de 2500 $ à 5000 $ par organisme. Les élus ont adopté cette hausse des subventions qui seront octroyées cette année lors de la séance du conseil municipal lundi soir, qui a été diffusée en ligne pour une première fois.

Les organismes communautaires déjà accrédités par Alma recevaient le même montant depuis plusieurs années.

La mairesse Sylvie Beaumont avait fait la promesse de doubler la contribution municipale octroyée aux organismes communautaires, en campagne électorale cet automne.

Je considère que trouver le financement, quand tu es un organisme communautaire, tu as peu de moyens; c’est déjà extrêmement difficile, a-t-elle souligné, en entrevue avec Radio-Canada. Donc de pouvoir alléger ça, pour nous, pour la municipalité, pour le conseil, c’était, je pense, une belle contribution pour qu’ils puissent donner des services à nos citoyens qui en bénéficient beaucoup durant cette période qui est difficile, de COVID.

Augmenter l’accessibilité et réviser les critères

Un nouveau comité fondé en décembre, le comité Relation avec le communautaire, sera chargé de réévaluer les critères d’admissibilité, afin de permettre à d’autres organismes de bénéficier de l’aide municipale.

Ce que je veux, c’est faciliter toute cette relation-là, c’est-à-dire le lien que la Ville peut avoir, que ces organismes-là peuvent avoir avec la Ville, a-t-elle ajouté. Peut-être qu’on peut les accompagner à un certain moment. Mais aussi mieux les faire connaître auprès du public.

Les organismes accrédités par Alma recevront l’aide bonifiée dans les délais habituels. Parmi la vingtaine d’organismes communautaires recevant une subvention d’Alma, deux ne sont pas accrédités et devront faire des démarches supplémentaires auprès de la municipalité.

Un appui à Alliance forêt boréale

Pendant la séance, les élus d’Alma ont également donné leur appui aux revendications de l’Alliance forêt boréale face à Québec dans le dossier du caribou forestier.

Ils ont adopté une résolution demandant notamment de réaliser de nouveaux inventaires afin d’élaborer des stratégies de protection du caribou forestier.

Rappelons que Québec a annoncé à l’automne qu’il reportait sa stratégie de protection de l’habitat du caribou forestier, créant plutôt une commission indépendante qui doit mener ses travaux en 2022.

La mairesse Sylvie Beaumont et le conseiller du district numéro 8, Alain Fortin, ont dit être confiants pendant la séance qu’il était possible de concilier le développement des communautés forestières et la protection du caribou.

La même résolution a été adoptée récemment lors de la dernière séance de la MRC de Lac-Saint-Jean-Est.

Développement résidentiel et Club de curling Riverbend

Le conseil a par ailleurs autorisé la réalisation de nouveaux projets de développement résidentiel sur son territoire, totalisant plus de 170 lots.

L’ajout de quelque 150 lots de maisons unifamiliales est projeté, ainsi que 23 lots d’habitations multifamiliales. Ces projets de développement résidentiel ne représenteront aucun coût pour la municipalité, a précisé la conseillère du district numéro 5, Véronique Fortin.

Dans un autre dossier, les élus ont également donné leur aval à la réalisation du projet de réfection de l’édifice du Club de curling Riverbend, un projet de 3,5 M$ soutenu par la municipalité.

Le projet de réfection et d’agrandissement de l’édifice situé sur la rue de la Gare, au sein du quartier patrimonial, a été jugé conforme par le Comité consultatif d’urbanisme. L’organisation devra aménager la cour et planter des arbres à la suite des travaux.

Un soutien financier avait été annoncé en avril par Ottawa pour soutenir le projet dans le cadre du Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives (PAFIRS).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !