•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Succès sans précédent pour l’exposition Sublime noirceur, de Marc Séguin

Deux personnes qui transportent un tableau dans une pièce.

Installation d'une oeuvre de Marc Séguin au Centre d'exposition Raymond-Lasnier, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Centre d’exposition Raymond-Lasnier de Trois-Rivières a accueilli un nombre impressionnant de visiteurs venus voir les oeuvres de l’artiste de renommée internationale.

Après un premier rendez-vous manqué en 2020, le Centre d’exposition a enfin pu accrocher les précieux tableaux de l’artiste le 27 novembre dernier. Moins de deux mois plus tard, le dimanche 16 janvier, l’heure était venue de décrocher les 38 oeuvres.

Si Marc Séguin ne voulait pas manquer ce rendez-vous avec Trois-Rivières, les Trifluviens lui ont clairement signifié qu’ils étaient prêts à l’attendre, peu importe les restrictions sanitaires liées à la pandémie.

Deux tableaux de l'artiste Marc Séguin représentant des conifères.

Oeuvres de Marc Séguin de l'exposition Sublime noirceur

Photo : Radio-Canada

Son exposition Sublime noirceur vient de passer en tête des expositions les plus populaires de tous les temps pour le Centre d’exposition : 3469 personnes sont venues la voir sur une période de 7 semaines. À ce jour, c’est l’exposition La question de l’abstraction, montée par le Musée d’art contemporain de Montréal et présentée en 2017, qui détenait le record d’achalandage avec 3049 visiteurs sur une période de 12 semaines.

Les contraintes pandémiques ont eu raison des activités et des animations prévues, mais pas de la volonté des gens de profiter de cette exposition majeure et incontournable.

Marie-Andrée Levasseur, directrice du Centre d'exposition Raymond-Lasnier.

Marie-Andrée Levasseur, directrice du Centre d'exposition Raymond-Lasnier

Photo : Radio-Canada

La directrice du Centre d’exposition Raymond-Lasnier, Marie-Andrée Levasseur, révèle que certaines journées, les gens faisaient la file et que les guides accompagnateurs avaient du mal à faire une pause pour leur repas. Il n’était pas rare d’accueillir plus de 200 personnes en une seule journée.

Au micro de l’émission En direct, Marie-Andrée Levasseur raconte que cette exposition laisse des souvenirs qui « restent longtemps, qui perdurent et qu’on a comme des petits bouts qui nous rattrapent de temps en temps. »

Tableau de Marc Séguin représentant deux loups sous un homme en chute libre.

Les oeuvres de Marc Séguin ont été présentées à Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Le 12 février prochain, le Centre d’exposition Raymond-Lasnier présentera à nouveau sa populaire exposition Colorier, colorer, couleurer, crée par son équipe en 2019 et qui s’est promenée en plusieurs endroits au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !