•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Dominic Cardy promet des mesures pour le retour en classe

Une classe vide; des crayons en avant-plan.

La New Brunswick Teachers Association représente environ 6500 enseignants néo-brunswickois.

Photo : CBC/David Donnelly

Radio-Canada

Le ministre de l'Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick, Dominic Cardy, répond aux demandes d'un syndicat d'enseignants qui a demandé lundi plus de détails sur le plan de retour à l'école.

La New Brunswick Teachers Association (NBTA), le syndicat anglophone des enseignants de la province, réclamait lundi de connaître les nouvelles mesures sanitaires pour le retour à l’école prévu pour le 31 janvier.

L'association demande entre autres que la province fournisse des masques N95 pour tous ceux qui fréquentent les écoles publiques et des lunettes de protection ou écrans faciaux pour le personnel.

Dans une déclaration en anglais sur Twitter, Dominic Cardy indique que la majorité des mesures réclamées par la NBTA sont soit déjà en place ou le seront lors du retour en classe.

La NBTA demande des masques pour tous les enseignants, l'embauche d'enseignants suppléants volontaires, des bulles pour les salles de classe, ainsi que la publication du rapport sur la ventilation et d'autres mesures. La plupart d'entre elles sont en place ou le seront lorsque l'école reprendra en personne ; le rapport HEPA est en cours de traduction, écrit-il.

Récemment, le gouvernement a demandé une évaluation des systèmes d’aération des écoles, peu importe si elles possèdent un système de ventilation mécanique ou non. Ces résultats seront connus bientôt assure le ministre.

En réponse à la question d'un internaute, le ministre ajoute que des masques ont commencé à être livrés aux districts depuis vendredi, sans préciser s'il s'agit de masques N95.

Des demandes pour un retour en classe sécuritaire

Dans une déclaration publiée lundi, l'association demande que tous les enseignants suppléants disponibles soient embauchés pour contrer le taux d’absentéisme lié au virus.

De plus, le syndicat désire que les derniers rapports sur la situation de la ventilation en milieu scolaire soient rendus publics par le gouvernement Higgs.

On demande au ministère de fournir un rapport clair sur le nombre d’enseignants ayant souffert d’épuisement professionnel ou ayant quitté leur profession de manière abrupte.

Les enseignants souhaitent également le retour de certaines anciennes mesures sanitaires, notamment des plus petites classes-bulles, davantage de nettoyage dans les écoles, des tests de dépistage rapides accessibles en tout temps, un accès plus facile aux doses de rappel pour le personnel des écoles et le port du masque obligatoire pour tous.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !