•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baie-Comeau ciblée pour un projet de grande envergure

Esquisse du projet de centre de traitement de données de l’entreprise QScale.

La première phase du projet de QScale à Lévis devrait être terminée à la fin de 2022.

Photo : QScale

L’entreprise québécoise QScale pourrait construire son troisième centre de traitement de données à Baie-Comeau. Ce projet nécessiterait des investissements excédant le milliard de dollars.

Après Lévis et Saint-Bruno-de-Montarville sur la rive-sud de Montréal, l’entreprise est à la recherche d'un troisième site pour continuer sa croissance. Baie-Comeau et Thurso, en Outaouais, sont en lice pour le futur projet.

Baie-Comeau semble répondre aux critères de QScale, notamment en ayant de vastes terrains et une disponibilité énergétique importante. Le cofondateur de QScale, Vincent Thibault, estime que les études auprès d’Hydro-Québec, concernant la capacité énergétique, pourraient durer un an.

L’endroit où on va aller installer le prochain campus va vraiment dépendre de leur réseau, explique M. Thibault en entrevue à Radio-Canada. Il faut comprendre que ce sont des études qui sont quand même très complexes, à cette intégration-là au réseau d’Hydro-Québec. Donc, on en a probablement pour plusieurs mois, voire jusqu’à un an avant d’obtenir toutes les réponses à nos questions.

20200713115200img0942

Une fois terminé, le complexe à Lévis deviendrait l’un des centres de traitement informatique à récupération d’énergie parmi les plus importants du monde.

Photo : Radio-Canada / Dominic Martel

Les superordinateurs, qui seront hébergés par la ville choisie, serviront à effectuer des calculs très complexes dans des secteurs d’activités variés, allant de la mise au point de vaccins au développement des technologies utilisées dans la filière des voitures autonomes.

La demande en intelligence artificielle est grandissante, ce pourquoi le troisième site devra être de plus grande envergure que celui de Lévis, selon M. Thibault.

Pour donner une idée de grandeur de ce que l’on recherche, celui de Lévis, c’est près d’un milliard de dollars d’investissement et c’est un petit peu plus que 100 mégawatts. On est à la recherche d’un site qui pourrait permettre d’héberger un multiple de ça, explique Vincent Thibault.

Redémarrer l’économie de Baie-Comeau avec ce projet majeur

Le maire de Baie-Comeau, Yves Montigny, espère que l’entreprise optera pour la ville nord-côtière puisque, selon lui, ces investissements engendreraient une relance économique.

Ça permettrait non seulement de créer plus de 200 emplois, mais ça permettrait aussi de faire des investissements majeurs qui pourraient redémarrer toute la vitalité économique de Baie-Comeau.

Yves Montigny, maire de Baie-Comeau en conférence de presse.

Yves Montigny a rencontré des membres de l'entreprise QScale en décembre dernier pour discuter du projet.

Photo : Radio-Canada / Benoit Jobin

« Pour faire une comparaison, c’est plus d’investissements qu’un projet d’Alcoa au complet. »

— Une citation de  Yves Montigny, maire de Baie-Comeau

Combiner technologie et agriculture

Un autre critère énoncé par la société QScale est celui d'un engagement de la communauté pour récupérer la chaleur générée par les ordinateurs afin de chauffer des serres.

L’entreprise a pour objectif de faire de l’économie circulaire en récupérant l'énergie des ordinateurs pour produire des aliments.

La Ville de Baie-Comeau a d’ailleurs annoncé, en décembre dernier, l’octroi d’un montant de 20 000$ pour un projet de serres chauffées par des ordinateurs.

Ce n’est pas une coïncidence, admet le maire de Baie-Comeau. On travaille sur toutes sortes de projets dans le domaine des centres de données. On a accueilli des plus petits centres de données. Maintenant, on est prêt pour un gros projet comme celui-là.

Au minimum, 70 acres de terrain sont requis pour la construction du site. Le parc industriel Jean-Noël-Tessier ou le parc technologique entre les secteurs Mingan et Marquette sont envisagés pour accueillir le complexe, si la ville de Baie-Comeau est sélectionnée.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !