•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux autres visages de la catastrophe survenue à Ottawa, sur Merivale

À l'arrière de plusieurs camions-citernes entreposés près de bâtiments commerciaux, des flammes et une grande fumée noire s'élèvent vers le ciel.

Le 13 janvier, une explosion et un incendie ont touché une installation d’Eastway Tank, compagnie qui fabrique des camions-citernes (archives).

Photo : Gracieuseté de Ty Littleton

Radio-Canada

Deux victimes de la tragédie survenue sur le site de l’entreprise Eastway Tank, sur le chemin Merivale, à Ottawa, ont été identifiées par des proches lundi. Les six personnes mortes dans la tragédie et présumées mortes ont désormais été identifiées.

Les nouvelles victimes dont la disparition a été confirmée par leur famille, lundi, sont Matthew Kearney, qui était âgé de 36 ans, et Russell McLellan, qui était âgé de 43 ans. Tous deux étaient à l'emploi d'Eastway Tank, une compagnie qui fabrique des camions-citernes.

Matthew Kearney a été transporté à l'hôpital dans la foulée de l'explosion et de l'incendie qui a ravagé l'établissement. Son décès a été constaté plus tard.

« Matt était une personne exceptionnelle. Il était fort, drôle, dévoué, travaillant, honnête, loyal et bienveillant », souligne sa famille dans une déclaration écrite transmise à CBC par sa conjointe.

Un homme sourit à la caméra.

Matthew Kearney a perdu la vie à l'hôpital après l'explosion survenue jeudi dernier à Ottawa.

Photo : Gracieuseté : Vanessa Gonyea

« L'ampleur de la douleur et de la dévastation laissées dans la foulée de cette tragédie montre à quel point Matt était capable de toucher les vies de chacune des personnes qui ont eu le bonheur de le connaître », ajoute-t-on.

Matthew Kearney était technicien de service pour Eastway Tank. Sa famille le décrit comme un homme qui était attentionné, drôle et qui trouvait toujours les bons mots à exprimer pour toute situation donnée.

Les autorités enquêtent sur les circonstances ayant mené à l'explosion tragique. Elles ont indiqué que les événements ont fait un mort et cinq disparus, présumés morts par les autorités. Celles-ci n’ont toujours pas dévoilé l’identité des victimes, mais des familles et des proches ont confirmé la perte d’un être cher suivant les événements.

Russell McLellan fait partie des disparus. Il avait 43 ans, et avait une fille âgée de 15 ans. Elle était sa raison d’être, selon son ami Tom Burant, pour qui il faisait partie de la famille.

J’étais sous le choc. Je lui ai envoyé un message quand j’ai entendu parler de l’incendie dans le quartier, raconte-t-il. Il n’a jamais répondu et on pensait qu’il était occupé avec l’évacuation. Ce n’est que plus tard, dans la journée, que la réalité nous a frappés.

Russell McLellan.

Russell McLellan est l'un des visages de l'explosion qui a fait un mort et cinq disparus, présumés morts par les autorités.

Photo : Gracieuseté

Russell McLellan était employé au service à la clientèle pour Eastway Tank. Il était l’une des personnes les plus travaillantes qu’ait connues M. Burant, confie ce dernier.

Russell McLellan était aussi passionné par son travail, selon son ami, et n’avait que de bons mots pour l’entreprise.

Passionné de chasse et de pêche, Russell McLellan était fort apprécié des enfants lors des sorties des deux amis. Tous les enfants au lac l’aimaient parce qu’il était le gars avec un sac de bonbons, lance M. Burant.

« Nous voulons juste que Russ trouve du repos et le ramener à la maison. »

— Une citation de  Tom Burant

Les derniers jours ont été éprouvants pour les proches de Russell McLellan. Nous espérons que c’est un mauvais rêve, et qu’il va venir au lac en fin de semaine, souffle M. Burant. Nous savons que c’est vrai et nous sommes dévastés.

Les restes humains de cinq personnes localisés

Les autorités qui enquêtent sur l’explosion ont assuré déployer tous les efforts requis pour faire la lumière sur les causes de la tragédie. L’étendue des dégâts, la vaste quantité de débris et les conditions météorologiques compliquent leur travail.

Pour l'heure, les restes humains de cinq personnes ont été localisés, selon la coroner régionale principale de l’Est de l’Ontario, Louise McNaughton-Filion, mais ces dépouilles n'ont pu être récupérées.

« On ne peut pas aller trop proche parce que ce n'est pas encore sécuritaire. Au moment où ce sera dit que c'est sécuritaire d'y aller, on va aller les prendre, les amener à l'identité judiciaire pour une analyse approfondie, pour commencer à identifier les personnes et après ça faire des analyses quelles sont les causes et la manière dont elles sont décédées », précise-t-elle.

Quatre autre victimes de l'explosion ont été identifiées par leurs proches : Rick Bastien, Étienne Mabiala, Danny Beale et Kayla Ferguson.

Avec les informations de Guy Quenneville et de Shaamini Yogaretnam, CBC

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.