•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Retour aux horaires de faction pour les ambulanciers de Val-des-Sources et Lac-Mégantic

Deux personnes poussent une civière sur laquelle se trouve une patiente, près d'une ambulance.

Le retour des horaires de faction est un non-sens, selon la FTPQ.

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Thomas Deshaies

Les ambulanciers paramédicaux du secteur de Val-des-Sources et Lac-Mégantic doivent de nouveau composer avec un horaire de faction plutôt qu'un horaire à l'heure. 

Cet horaire oblige obligent les ambulanciers à être sur appel de leur résidence plutôt qu'à la caserne. Ils doivent demeurer disponibles pendant sept jours, 24 heures sur 24, sur une période de 14 jours.

La Fraternité des travailleurs et travailleuses du préhospitalier du Québec (FTPQ) dénonce cette décision, qu'elle considère injustifiée. On a été capable de débloquer près d'un million de dollars à Sherbrooke pour développer des paramédicaux en soins avancés [...] et pendant ce temps-là, on n'est pas capable de stabiliser les régions. C'est un non-sens, dénonce le président du secteur de Granby, Jean Papineau.

Il estime qu'avec ce type d'horaire, les délais d'intervention pourraient aussi être plus longs. Ce sont des gens qui sont à la maison, qui doivent s'habiller au préalable, qui doivent déneiger leur voiture l'hiver puis se rendre à la caserne avant de prendre le véhicule.

« Il y a des bris de service à plusieurs occasions avec ce type d'horaire [...] Au bout du compte, c'est un patient qui va payer un moment donné. »

— Une citation de  Jean Papineau, président du secteur de Granby à la FTPQ

Jean Papineau prédit également de graves embûches au recrutement. Il estime que la relève n'acceptera pas ce type d'horaire. Ce sont des quarts de travail qui ne sont vraiment pas alléchants, et les paramédicaux sont payés la moitié de leur temps.

L'entreprise Dessercom, qui dessert les secteurs concernés, s'explique aussi mal cette décision, selon un porte-parole de l'entreprise.

Une décision du ministère

Le PDG du CIUSSS de l'Estrie - CHUS Stéphane Tremblay a expliqué en point de presse que ce changement a été effectué à la demande du ministère de la Santé. À la suite à un échange avec le MSSS, considérant la situation de l'Estrie, on nous a demandé de changer l'horaire régulier vers l'horaire de faction, a-t-il déclaré. 

Dans un courriel envoyé à Radio-Canada mardi, le ministère de la Santé a expliqué la situation.

Le modèle horaire ambulancier retenu sur un territoire spécifique correspond d’abord et avant tout à l’achalandage et à la réalité populationnelle du territoire. La transformation temporaire des horaires de [Val-des-Sources] et Lac-Mégantic résultait de la modulation hospitalière sur le territoire de l’Estrie qui a amené une nécessité de revoir la couverture ambulancière par l’établissement, souligne le ministère.

Au début du mois de décembre, les horaires de faction avaient été abolis dans ces régions.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !