•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une importante route de glace de retour cet hiver

Deux véhicules s’engagent sur la route de glace au coucher du soleil.

La route d’hiver Wetum offre une option de plus aux résidents des communautés de la baie James pour se rendre vers le sud.

Photo : Radio-Canada / Christian Noël

La route Wetum, qui permet de relier pendant l'hiver les communautés de la baie James à la route 11 près de Smooth Rock Falls, est ouverte depuis vendredi dernier.

L’hiver dernier, la Première Nation de Moose Cree avait décidé de ne pas aménager la route de 170 kilomètres en raison du risque de transmission de la COVID-19.

Cette année, le conseil de bande a pris une décision différente, malgré la présence du variant Omicron.

Le directeur du développement économique de la Première Nation, Stan Kapashesit, souligne qu’on en connaît davantage sur le virus, comparativement à l’an dernier.

« Avec tout ce qu'on a appris depuis 12 mois à propos du virus, on a été capables de mettre en place des mesures de sécurité et des plans, développés par notre équipe locale de gestion de la pandémie. »

— Une citation de  Stan Kapashesit, directeur du développement économique de la Première Nation de Moose Cree

Il souligne que les voyageurs sont tenus de répondre à un questionnaire sur leurs déplacements et leur statut vaccinal.

Les autorités conseillent aux gens qui ont été exposés au virus ou qui présentent des symptômes de ne pas voyager.

La route a manqué à beaucoup de gens l’hiver dernier. Ils sont très heureux qu’elle soit ouverte, même s’il y a des défis avec la COVID-19, affirme Peter Wesley, un des responsables de la construction et de l’entretien de la route.

M. Wesley rappelle que la route Wetum permet aux résidents des communautés de la côte de la baie James de se rendre dans les communautés du Nord-Est pour faire des emplettes, notamment.

« Le coût de la vie dans le Nord est assez élevé, alors c’est une occasion pour les résidents d’aller vers le Sud pour acheter plus de fournitures pour le même montant d’argent. »

— Une citation de  Peter Wesley, responsable de la construction et de l'entretien de la route Wetum

Ça aide les individus et les familles à économiser, ajoute Stan Kapashesit. L’impact économique se fait ressentir directement à la maison.

Pour les premiers jours d’ouverture, Peter Wesley a noté une baisse de l’achalandage comparativement aux années avant la COVID-19.

Des surfaceuses sur la route de glace de Wetum.

Les routes de glace sont accessibles en moyenne pendant deux ou trois mois par hiver, une période qui devrait continuer à diminuer au cours des prochaines années.

Photo : Radio-Canada / Christian Noël

Historiquement, la première soirée d’ouverture, nous avons près de 200 véhicules qui utilisent la route en direction sud. Cette année, à cause de la COVID-19, les chiffres ont beaucoup baissé. Certaines des communautés côtières sont en confinement, alors qu'elles essaient de gérer leurs cas, dit-il.

Avec les informations de Bienvenu Senga

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !