•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mère des T.N.-O. installée dans un logement plus confortable pour s’isoler

Une cabine en bois sous la neige.

Une femme et son nouveau-né, qui ont tous deux reçu un diagnostic de COVID-19, sont maintenant isolés dans une de ces cabanes à Yellowknife.

Photo : Luke Carroll/CBC

Radio-Canada

Une mère de Délı̨nę et son bébé atteints de la COVID-19 ont été installés dans un logement offrant plus de confort que le précédent, qui était dépourvu des commodités de base à Yellowknife.

Selon la soeur de la femme, cette dernière se trouve désormais dans une des cabanes en bois rond du Old Town Log Cabins, à Yellowknife. Vendredi, le gouvernement a confirmé qu’il s’agissait d’un lieu utilisé pour les isolements, au même titre que le motel Northern Lites, les appartements Aspen et une unité de logements publics.

La mère a demandé à rester anonyme, ce que CBC avait accepté pour protéger le secret médical.

Toujours selon sa soeur, la femme dispose maintenant d'une cuisine avec un four qui fonctionne, un frigidaire, un micro-ondes, une table et la télévision par satellite. Le plus important pour elle, c'est qu'elle ne doit pas partager la cabane avec d'autres personnes. Auparavant, son bébé et elle occupaient un logement de trois chambres partagé, et ils risquaient de devoir s’isoler avec des inconnus.

Elle est beaucoup plus heureuse là-bas, affirme sa sœur.

La nouvelle mère a raconté à CBC qu'elle avait reçu, ainsi que son bébé, le diagnostic de COVID-19 le 6 janvier et qu’elle avait dû être transportée avec lui à l'hôpital de Yellowknife. Une fois ressortie, elle a reçu pour instruction de s’isoler dans la capitale.

En arrivant dans l’un des logements offerts par le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, la femme a découvert des cendres de cigarettes dans une assiette et des draps sales sur le lit. Il n’y avait ni rideau de douche ni papier toilette, et l'endroit n'était pas équipé d'Internet ou de téléphone.

Pas d’accès aux hôtels utilisés pour les isolements

Alors qu’elle a demandé à rester dans l’un des deux hôtels réservés, depuis le début de la pandémie, pour les isolements, le Château Nova ou l'hôtel Explorer, on lui a fait savoir que ces établissements n'accueillent plus les personnes porteuses de la COVID-19.

L’information a été confirmée vendredi par Conrad Baetz, le directeur des politiques et des services généraux du Secrétariat de coordination pour la COVID-19, qui a précisé que les hôtels étaient réservés aux voyageurs entrant au territoire et qui n’ont pas reçu de diagnostic positif.

Dennis Marchiori, le directeur des opérations de conformité et d'application de la loi au ministère de la Santé et des Services sociaux, affirme qu'il incombe aux résidents en visite à Yellowknife de prévoir la possibilité de devoir s'isoler.

Il ajoute qu'il comprend que les voyages pour raisons médicales sont une exception : Il faut toujours que les gens viennent à leurs rendez-vous.

Selon M. Baetz, le Secrétariat de coordination pour la COVID-19 tente d'apporter des améliorations et tire les leçons des situations au fur et à mesure qu'elles se produisent.

Certaines des mises en place ont eu lieu assez rapidement, il s'agit d'acquérir les bases et de les améliorer à partir de là.

Avec les informations de Luke Carroll

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !