•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Meurtre de Renée Sweeney : la libération sous caution de l’accusé refusée pour une 3e fois

Kim et Renée Sweeney.

Renée Sweeney (gauche) et sa soeur Kim Sweeney (droite) en 1998. (Archives)

Photo : Courtoisie de Kim Sweeney

Radio-Canada

La Cour supérieure de l’Ontario rejette la nouvelle demande de libération sous caution pour Robert Steven Wright, accusé d’avoir poignardé Renée Sweeney à mort dans un magasin vidéo pour adultes en 1998.

L’accusé cherche à être remis en liberté en attendant le début de son procès qui devrait avoir lieu au début de l’automne 2022.

Ses avocats avaient également tenté d’obtenir sa liberté en mars 2019 et en mai 2020, sans succès.

Il s’agit de la troisième demande de liberté sous caution de l’accusé depuis son arrestation en décembre 2018.

Un homme aux yeux bleux

Robert Steven Wright a été arrêté le 11 décembre et accusé du meurtre au premier degré de Renée Sweeney.

Photo : Facebook

Le juge de la Cour supérieure de justice de l’Ontario a cependant décidé que l'accusé devra attendre son procès derrière les barreaux.

Robert Steven Wright était présent lors de l’audience virtuelle lundi matin depuis la prison de Sudbury. Il n’a pas été appelé à témoigner.

Les arguments, les preuves présentées, et les raisons qui ont mené le juge à sa décision sont soumis à un interdit de publication.

Le procès reporté à maintes reprises

Le procès a été reporté à maintes reprises, en raison d’un changement d’avocat de la défense et d’une demande de changement de lieu du procès.

Le meurtre de la femme de 23 ans a régulièrement fait les manchettes locales dans les deux dernières décennies.

Les avocats de l’accusé ont demandé à changer le lieu du procès, estimant que l’attention médiatique pourrait nuire à la sélection d’un jury impartial.

Or, le juge a décidé que Steven Wright devait subir son procès à Sudbury.

Finalement, l’accusé a contracté la maladie causée par le coronavirus lors d’une éclosion à la prison de Sudbury où il est actuellement détenu et a été hospitalisé à Toronto.

Steve Wright s’est remis de son hospitalisation en décembre 2021. Son procès doit débuter en septembre 2022 pour une durée de cinq semaines.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !