•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un répertoire de ressources humaines pour aider à pallier la pénurie en soins de santé

Le Foyer des Pionniers à Hearst

En raison d'une éclosion de COVID-19, le Foyer des pionniers de Hearst a récemment demandé l'aide de la communauté pour de l'aide temporaire.

Photo : Radio-Canada / Martine Laberge

L'Université de Hearst met en place un répertoire de ressources humaines pour venir en aide aux organismes de soins de santé et autres fournisseurs de services essentiels qui sont touchés par une pénurie de personnel liée à la cinquième vague de la COVID-19.

L'université, en partenariat avec son organisme de recherche affilié, Le Groupe Innovanor, a commencé à établir une liste de personnes prêtes à offrir leur aide temporairement dans les communautés de Hearst, Kapuskasing, Smooth Rock Falls et Timmins.

Dans une entrevue au Matin du Nord, lundi matin, la directrice générale du Groupe Innovanor, Sophie Dallaire, a précisé qu’il n’est pas question nécessairement de recruter du personnel infirmier.

« On veut surtout constituer une banque de données de gens qui pourraient aider, surtout au niveau des services de soutien dans les organismes. »

— Une citation de  Sophie Dallaire, directrice générale du Groupe InnovaNor

L’Université de Hearst s’est impliquée après avoir vu une publication du Foyer des pionniers de Hearst, demandant de l’aide temporaire pour l’entretien ménager et certains soins aux résidents.

L’établissement a obtenu l’aval des organismes de santé avant d’aller de l’avant avec ce répertoire.

Ils ont trouvé que l'idée était bonne. On sentait que c’était une responsabilité et quelque chose d’important qu’on pouvait faire, affirme le recteur de l’Université de Hearst, Luc Bussières.

Lancé mercredi dernier, le projet a reçu une réponse très favorable de la communauté, selon Mme Dallaire.

Nous avons dans notre base de données 104 noms de personnes prêtes à collaborer, soit bénévolement ou comme employés, a-t-elle affirmé, lundi.

Les personnes qui souhaitent offrir de l’aide, sous forme de travail rémunéré ou de bénévolat, peuvent souligner leur intérêt en remplissant un court questionnaire.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !