•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : quand et combien de temps doit-on s’isoler?

Une femme et un homme assis sur un canapé discutent en portant un masque.

Une personne infectée par la COVID-19 peut porter un masque à la maison pour protéger les autres membres de la résidence. (archives)

Photo : iStock

Radio-Canada

Les élèves du primaire et du secondaire retournent en classe, le couvre-feu est levé au Québec et les commerces fermés le dimanche pourront rouvrir dès le 23 janvier. Les mesures pour protéger la population de la propagation de la COVID-19 sont régulièrement mises à jour. Les consignes d’isolement changent aussi. Voici ce que vous devez savoir.

La santé publique demande à toute personne ayant des symptômes liés à la COVID-19, une grippe ou un rhume de s’isoler.

Les tests de dépistage PCR en clinique et analysés en laboratoire sont réservés à une clientèle prioritaire comme les enseignants, le personnel des services de garde et le personnel de la santé en contact avec des patients.

Les personnes qui n’ont pas accès aux tests de dépistage et qui ont des symptômes sont considérées comme étant infectées.

Les symptômes

La fièvre, la toux nouvelle ou aggravée, un mal de gorge, de la congestion nasale ou nez qui coule, une perte soudaine de l'odorat sans congestion nasale, de l’essoufflement, difficulté à respirer, des nausées, des maux de ventre et une grande fatigue sont des symptômes associés à la COVID-19.

Enfants de moins de 12 ans

En cas de symptômes ou d'un test de dépistage positif, les enfants de moins de 12 ans doivent s'isoler au moins 5 jours.

Ils doivent aussi présenter un test de dépistage négatif pour pouvoir reprendre leurs activités.

On refait un test rapide dans 5 jours. Si le test rapide dans 5 jours est positif, la poursuite de l’isolement se fait pour 5 jours supplémentaires. S’il est négatif, l’enfant peut reprendre ses activités, donc retourner à l’école, a précisé la présidente-directrice générale du Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue, Caroline Roy, en point de presse le 14 janvier.

12 ans et plus

Les enfants de 12 ans et plus adéquatement vaccinés doivent aussi s’isoler au moins 5 jours à la suite des premiers symptômes. Pour les 5 jours suivants, il est demandé de limiter les interactions sociales et de porter un masque en tout temps.

Pour les 12 ans et plus qui n’ont pas reçu deux doses de vaccin, la durée de l’isolement est de 10 jours.

Personnes immunosupprimées

La durée d’isolement pour une personne immunosupprimée est de 21 jours.

Carte montrant les cas de coronavirus par pays

Les contacts à risque élevé, modéré ou faible

Des boîtes empilées.

Des boîtes de dépistage rapide de la COVID-19 sont distribuées en pharmacie, dans les écoles et services de garde. (archives)

Photo : Radio-Canada / Christian Milette

En cas de symptômes ou d’un résultat positif à un test de dépistage rapide, la santé publique demande d’en informer soi-même les contacts.

C’est votre responsabilité d’appeler tous vos contacts avec qui vous avez eu des contacts à risques, donc à l’intérieur, plus de 15 minutes sans masque dans les dernières 48 heures, précise Caroline Roy.

L’isolement est requis pour les personnes ayant des contacts à risques élevés, comme les personnes d’une même résidence.

Les personnes ayant eu des contacts à risques modérés avec une personne infectée doivent porter un masque en tout temps pendant 10 jours et s’isoler en présence de symptômes.

On sait que normalement, une personne est déjà contagieuse 48 heures avant l’apparition des symptômes, a rappelé la directrice de la santé publique par intérim, la Dre Omobola Sobanjo.

La surveillance des symptômes est aussi requise lors d’un contact à risque faible, donc à moins de 2 mètres, pendant au moins 15 minutes alors que les personnes en contact respectaient le port du masque.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !