•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une citoyenne s’inquiète du dynamitage prévu au centre-ville de Sherbrooke

Des explosifs dans des boîtes de carton.

Des explosifs dans des boîtes de carton.

Photo : getty images/istockphoto

Radio-Canada

Une résidente du centre-ville de Sherbrooke s’inquiète d'un projet de dynamitage qui doit s'échelonner au cours des prochaines semaines à proximité de sa demeure.

Hélène Marcotte, qui réside sur la rue Gordon, a reçu de l'entreprise de l'information concernant ce dynamitage prévu au 65 rue Wellington Sud à Sherbrooke. Il s'agit d'un projet de l'entreprise Immeubles Must Urbain.

Des travaux de dynamitage en milieu urbain peuvent entraîner des émanations de monoxyde de carbone pouvant intoxiquer les résidents vivant à proximité. Hélène Marcotte a donc été avisée notamment d'ouvrir ses fenêtres pour assurer une bonne aération.

Nous avons reçu de la documentation et un détecteur de monoxyde de carbone. De cette façon, nous allons pouvoir savoir si nous allons en avoir dans notre logement, explique Mme Marcotte.

Elle se questionne toutefois sur la pertinence de faire du dynamitage en janvier.

S’il y a du monoxyde, nous devrons sortir. Il faut créer un courant d’air avec deux fenêtres ce n'est pas évident en janvier. ll fait très froid, déplore-t-elle.

C’est l'entreprise PGP de Drummondville qui sera chargée du dynamitage.

Une question de logistique

Philippe Dusseault, promoteur immobilier pour les Immeubles Must Urbain, explique que la décision de dynamiter en janvier consiste en une question de logistique.

Lorsqu'on fait des travaux de cette nature en hiver, on a à gérer un peu moins l'effet de la poussière et des inconvénients envers les citoyens. Si on fait cela en plein mois de juin, c'est moins évident que de gérer cela qu'en période hivernale, souligne-t-il. L'Espace Centro, rappelle-t-il, avait aussi fait du dynamitage en hiver.

« Quand on dynamite le rock, on doit le manutentionner. Tout ça engendre de la poussière. L'idée de faire cela en hiver lorsque les fenêtres sont fermées, c'est plus accommodant.  »

— Une citation de  Philippe Dusseault, promoteur immobilier pour les Immeubles Must Urbain

Il ajoute que les consignées adressées aux citoyens sont de nature préventive. Selon lui, c'est plutôt rare que des émanations intoxiquent des résidents.

Selon l'entrepreneur embauché par Must Urbain, les travaux de dynamitage devraient commencer le 24 janvier et durer quatre semaines, entre 7 h et 17 h.

Il s'agit d'une version corrigée. Une version précédente de cet article mentionnait qu'il s'agissait de travaux effectués par Espace Centro.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !