•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nombre de cas de COVID-19 dans les écoles du CEF continue de grimper

Un élève portant un masque se retourne vers un autre élève dans une salle de classe.

Le Pavillon élémentaire de l’École Monseigneur de Laval à Regina est l’école la plus touchée par ces nouvelles infections. (archives)

Photo : AFP/Getty Images/Martin Bureau

Radio-Canada

Le Conseil des écoles fransaskoises (CEF) a recensé 20 cas de COVID-19 dans ses écoles depuis samedi.

Depuis le retour en classe au début du mois, le CEF signale 48 cas de COVID-19.

Le Pavillon élémentaire de l’École Monseigneur de Laval à Regina est l’école la plus touchée par ces nouvelles infections.

Six personnes ont reçu un résultat positif à un test de dépistage de la COVID-19 depuis samedi.

L’École Saint-Isidore de Bellevue est également fortement touchée, avec trois cas confirmés.

Les nouvelles infections par école, confirmées les 15,16 et 17 janvier :

Samedi :

  • École Saint-Isidore de Bellevue : 2 cas
  • École Providence de Vonda : 2 cas
  • École de Bellegarde : 2 cas
  • École Monseigneur de Laval - Pavillon élémentaire : 1 cas

Dimanche :

  • École Monseigneur de Laval - Pavillon élémentaire : 4 cas
  • École Saint-Isidore de Bellevue : 1 cas
  • École Valois de Prince Albert : 1 cas

Lundi :

  • École canadienne-française - Pavillon Gustave-Dubois : 2 cas 
  • École canadienne-française - Pavillon Monique-Rousseau : 1 cas 
  • École du Parc : 1 cas
  • École Monseigneur de Laval - Pavillon élémentaire : 1 cas
  • École Monseigneur de Laval - Pavillon secondaire des Quatre-Vents : 1 cas

L’enseignement hybride n’est pas une option

La hausse du nombre de cas de COVID-19 dans les écoles ne surprend pas le président de l'Association locale des enseignantes et enseignants fransaskois (ALEF), Daniel Dion

Il affirme qu’avec la montée du nombre de contaminations à la COVID-19 dans les salles de classe et le manque d’enseignants dans les écoles, il faut aller chercher d’autres pistes de solutions pour permettre aux élèves de continuer leur éducation scolaire.

Il ajoute toutefois que l’enseignement en mode hybride n’est pas une option.

Il est impossible pour les enseignants de diffuser en direct dans les maisons avec des élèves en présentiel en salle de classe en même temps. Ce n’est pas une option qui est possible parce que ça ouvre une certaine vulnérabilité de la part des enseignants, une vulnérabilité légale parce qu’il ne faut pas oublier dans ce cas-là, ce qu’on fait est qu’on ouvre la porte à la vie privée des élèves qui sont à l’école, explique M. Dion.

Le dilemme des parents

L’inquiétude ronge une mère fransaskoise, Jenny Côté, depuis qu’elle a appris que ses deux enfants qui fréquentent le Pavillon élémentaire de Monseigneur de Laval ont eu des contacts étroits avec des cas recensés dans l’école.

Mon garçon a presque 11 ans. Il sait c’est quoi être malade. Il connaît les conséquences. C’est comme, est-ce que je vais à l’école et je vais attraper la COVID-19 même si je suis vacciné? Je vais peut-être être obligé d’aller à l’hôpital et peut-être que je vais mourir. Alors ça inquiète les enfants aussi, affirme Mme Côté.

Malgré l’évolution de la situation dans l’école de ses enfants, Jenny Côté continue de soutenir l’école en présentiel, mais comprendrait également si l’option de l’école virtuelle était envisagée.

Avec les informations de Mercia Mooseely

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !