•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : une collecte de fonds pour des familles d’un service d’oncologie pédiatrique

Makenna Stratton tient une tablette sur laquelle on voit un joueur des Jets, pendant que sa mère a passé un bras autour d'elle.

Makenna Stratton et sa mère, Monique Stratton, ont rencontré des joueurs des Jets de Winnipeg sur Zoom pendant leur séjour à l'hôpital en décembre.

Photo : Gracieuseté de Monique Stratton

Radio-Canada

La semaine dernière Makenna Sratton, 12 ans, a eu une folle envie de pizza après sa chimiothérapie. Malheureusement, impossible de mettre la main sur un tel réconfort fromagé parce que le service d'oncologie CK5 de l'Hôpital pour enfants de Winnipeg est aux prises avec une éclosion de COVID-19.

La présidente du conseil d’administration du groupe de soutien aux enfants atteints de cancer Candlelighters, Naomi Fehr, a eu vent de cette requête inhabituelle sur les réseaux sociaux. La mère de Makenna, Monique Stratton, avait publié une publication sur Facebook pour faire part de sa frustration face à la situation.

Quand j'ai entendu cette histoire, j'ai craqué, confie Naomi Fehr.

Elle a donc organisé une collecte pour offrir des repas chauds aux familles dans la même situation que Makenna et Monique Stratton.

Le service d'oncologie est frappé par une éclosion, ce qui a entraîné la mise en place de protocoles stricts qui confinent les familles dans leurs chambres pour protéger les patients vulnérables de l'unité CK5.

Je me souviens très bien de ce qu'était la chimiothérapie, raconte Naomi Fehr, dont le fils de 9 ans, Joshua, a succombé à un cancer en 2012. Je ne peux même pas imaginer devoir faire face à une autre menace en plus du cancer.

Naomi Fehr explique que son organisation avait décidé de s'assurer que chaque famille du service d'oncologie pédiatrique aurait droit à la livraison d'un repas chaud pendant qu'elle était confinée.

Makenna Stratton a donc reçu une pizza, livrée à sa porte.

Or ce repas n'était qu'un début. Dès que Naomi Fehr a publié un message sur les réseaux sociaux, le projet de collecte de fonds s'est répandu dans le monde entier, et des personnes lui ont envoyé des messages pour lui demander si elles pouvaient participer elles aussi.

Dimanche après-midi, Naomi Fehr avait récolté plus de 25 000 $.

Dans un monde où il y a tant de divisions en ce moment, c’est très important de voir qu'il y a reste encore beaucoup de bonnes actions.

Makenna Stratton affirme que la pizza était plutôt bonne, mais c'est surtout l'initiative qui l'a vraiment touchée. Le simple fait de savoir que tout un groupe de personnes vous soutient est plutôt cool.

Cet acte de générosité a touché toutes les familles de l’unité de soins. La nourriture est la dernière chose dont devraient s’inquiéter les parents qui traversent des épreuves comme celle-ci avec leurs enfants, dit Monique Stratton avec émotion.

« Même dans mes rêves les plus fous, je n'aurais jamais pensé qu'un simple message de soutien sur Facebook susciterait autant de gentillesse, surtout de la part d'inconnus. »

— Une citation de  Monique Stratton

Ce n'est qu'un exemple de plus du réseau de soutien qui, selon la mère de famille, a été crucial pour sa famille depuis que, en octobre dernier, Makenna a reçu un diagnostic de leucémie myéloïde aiguë, un cancer infantile rare.

« J'appelle cela notre village. Notre village est ce qui nous maintient ensemble en ce moment, et nous en sommes très reconnaissants. »

— Une citation de  Monique Stratton

Nous ne pourrions pas faire cela par nous-mêmes, nous ne pourrions vraiment pas.

Les familles du service CK5 resteront en quarantaine pendant au moins une semaine de plus, selon Monique Stratton. Jusqu'à présent, sa fille et elle ont toutes deux évité le virus.

Si les tests de dépistage de COVID-19 sont tous négatifs lundi prochain, elles pourraient être autorisées à quitter leur chambre, pendant que Makenna continue de se remettre du troisième de cinq cycles de chimiothérapie prévus.

Selon Monique Stratton, si tout se passe comme prévu, Makenna pourrait être de retour à la maison le mois prochain et retrouver son chien adoré, Willy. Elle avoue qu'elle n'est pas sûre de savoir lequel des deux est le plus impatient.

Makenna et son chien Willy qui porte un bonnet bleu, tous les deux dans une voiture.

« On dirait qu'il nous demande où est Makenna et quand elle reviendra à la maison », explique Monique Stratton à propos du chien de sa fille, Willy.

Photo : Gracieuseté de Monique Stratton

Quand on rapporte les vêtements de Makenna à la maison, Willy sent son odeur et il devient fou!

Avec les informations d'Émile Lapointe et de Caitlyn Gowriluk

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !