•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Cantons-de-l’Est souhaitent se démarquer comme destination durable

Vue du sommet de la montagne en hiver avec au loin, le lac Memphrémagog

Les stations de ski représentent entre autres un secteur qui devra relever de nombreux défis au cours des prochaines années (archives).

Photo : Tourisme Cantons-de-l'Est

Radio-Canada

Tourisme Cantons-de-l’Est travaille sur un plan de développement de tourisme durable qui doit être prêt au courant de l’année 2022.

La directrice générale de Tourisme Cantons-de-l’Est, Annie Langevin, explique que la conscience environnementale se transpose chez certains qui se soucient de plus en plus de leur impact sur la planète lors de voyages.

L’écotourisme gagne en popularité chez les voyageurs et les entreprises se responsabilisent pour offrir une expérience plus verte à leur clientèle.

On entame une démarche avec une firme-conseil pour développer ce plan. La firme a des experts dans le domaine pour faire émerger les priorités , explique Annie Langevin.

Une démarche de récolte d’informations est en cours.

Nous voulons voir ce qui touche au tourisme et ce qui peut être prioritaire, signale Annie Langevin.

« Pour le tourisme, nous voulons mettre en place des politiques durables dans le temps. »

— Une citation de  Annie Langevin, directrice générale de Tourisme Cantons-de-l'Est

Elle rappelle que le développement durable demeure d’actualité, peu importe le secteur.

Il faut se rallier derrière certaines priorités. C'est important pour les gens de la région, mais le visiteur recherche aussi ce critère. Il veut que son empreinte soit la moins grande possible, explique Mme Langevin.

Les stations de ski représentent entre autres un secteur qui devra relever de nombreux défis au cours des prochaines années.

Elles devront trouver des façons de contrer les effets de la météo. C'est la même chose dans les parcs régionaux et nationaux. Les changements climatiques ont un impact sur la faune et la flore, signale Annie Langevin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !