•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des parents d’East Hants en N-É surpris par des changements d’horaire d’autobus

Un autobus scolaire du Conseil scolaire acadien provincial en Nouvelle-Écosse.

Les parents disent avoir été avisés d'un changement d'horaire de bus moins de 72 heures avant la réouverture des écoles.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Villeneuve

Radio-Canada

Le Centre régional pour l'éducation de Chignecto-Central n’a pas réussi à trouver un chauffeur pour sa route 63 et la solution c’est que d'autres chauffeurs vont effectuer plusieurs trajets. Un avis envoyé aux parents explique que l’autobus 63 va passer 90 minutes plus tard dès la rentrée en présentiel de lundi matin.

Le centre dit qu’il est conscient que le changement pourrait causer des perturbations.

Dans un courriel, il explique que son service des transports tente de minimiser l'impact du changement pour s'assurer qu'aucun groupe d'élèves n'est affecté outre mesure.

Le Centre régional pour l'éducation de Chignecto-Centra a connu une pénurie de chauffeurs au cours des derniers mois, similaire à d'autres industries qui ressentent des pénuries de main-d'œuvre, aggravées par les impacts de la pandémie, indique le courriel. Nous recrutons activement des chauffeurs d'autobus, en plus d'autres postes pour un éventail de compétences.

Les parents ont des questions

L'avis de dernière minute et le manque de détails laissent certains parents avec des questions.

Angela Osborne vit à Lantz et elle a quatre enfants qui fréquentent trois écoles différentes.

Elle précise que deux de ses enfants, l'un en maternelle et l'autre en 2e année, sont directement touchés par le changement d'horaire.

Elle a été surprise de recevoir cet avis, mais elle n’est pas surprise du manque de chauffeur.

Tout le monde a peur de la COVID, dit-elle. Je suppose que c'est pour ça qu’il n'y a personne qui veut conduire l’autobus.

Elle craint que sa fille de 2e année manque l'aide supplémentaire qu'elle reçoit parce qu’elle va arriver à l’école plus tard.

Ils sont debout sur une patinoire.

Brett Garden et sa famille doivent s'arranger avec le nouvel horaire d'autobus.

Photo : Meghan Isenor

La nouvelle complique aussi la vie de Brett Garden qui a des enfants de neuf et sept ans qui vont à l'école du district d'Elmsdale.

Ce changement vient bouleverser la routine familiale et il trouve inquiétant de ne pas savoir quand le poste de chauffeur sera pourvu.

Il dit que l’avis aux parents précise que les enfants de l’autobus 63 seront laissés à l'école 90 minutes après la fin des cours, mais que rien n'indique qui les supervisera durant cette période.

Brett Garden trouve important que ses enfants retournent à l'école, mais il a quelques réticences avec le changement d'horaire d’autobus.

Il faut s’assurer que la sécurité et le bien-être des enfants soient une priorité, dit-il.

Avec les informations de Venon Ramesar de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !