•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : Des étudiants en isolement privés de cours virtuels à l’UdeS

Le campus de l'Université de Sherbrooke.

Le campus de l'Université de Sherbrooke accueillera à nouveau les étudiants lundi.

Photo : Radio-Canada / Bertrand Galipeau

Radio-Canada

Des étudiants en gestion à l’Université de Sherbrooke qui sont en isolement en raison de la COVID-19 ne pourront pas suivre leurs cours à distance, lors du retour en classe lundi.

Ces étudiants déplorent que le matériel informatique qui avait été installé dans les classes ait été retiré, ce qui empêcherait les professeurs et chargés de cours d’offrir la matière en virtuel en même temps qu’aux étudiants présents en classe.

Cette situation pose problème pour Xavier Reynolds, un étudiant étranger qui a été déclaré positif à la COVID-19 à la suite de son arrivée au pays la semaine dernière. En l'absence d'accommodement, il déplore qu'il doive manquer deux semaines de cours dans le cadre de son baccalauréat en économie appliquée.

« Ça ne me dérange pas qu’ils n’offrent pas le mode hybride, mais qu’ils accommodent les étudiants dans ma situation, parce que c’est des choix qui sont hors de notre contrôle. Je n’ai pas choisi d’être malade. »

— Une citation de  Xavier Reynolds, étudiant au baccalauréat en économie appliquée

Si certains professeurs lui proposent des solutions pour suivre les cours à distance, Xavier Reynolds déplore l’absence d’une marche à suivre claire et équitable dans l’ensemble des cours. 

Un climat de méfiance

L’étudiante au baccalauréat en administration des affaires, Sarah-Jeanne Primeau s'inquiète du retour en classe. Selon elle, l’absence d'accommodement pour les personnes en isolement pourrait mettre à risque les étudiants qui se présentent à leurs cours.

Je comprends l’importance du retour en classe, j’avais hâte d’aller à mon cours, mais là j’y vais avec une certaine inquiétude en tête parce que je sais qu’il y a des chances qu’il y ait des gens qui se présentent en classe même s’ils ont des symptômes parce qu’ils n’ont pas le choix, se désole-t-elle.

L'étudiante souligne que les consignes sont pourtant bien différentes dans d'autres facultés comme celle de science ou de lettre et de sciences humaines. Les cours y sont offerts à distance ou en mode hybride, du moins pour les prochaines semaines.

Le Regroupement des étudiants de l'École de gestion de l'Université de Sherbrooke affirme être en discussion avec la direction pour trouver une solution à ce problème qui toucherait plusieurs étudiants.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !