•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves feront la grève, lundi, pour demander des mesures contre la COVID-19

Centre scolaire Léo-Rémillard

Les élèves du Centre scolaire Léo-Rémillard participeront à ce mouvement, lundi. (archives)

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

Au Manitoba, les élèves de 80 écoles se préparent à faire la grève, lundi, pour que la province impose davantage de mesures sanitaires contre la COVID-19.

Leur mouvement est inspiré d’une grève similaire qui a été organisée à New York, la semaine dernière.

Le débrayage est l’initiative de sept élèves d’écoles différentes.

Ces élèves encouragent leurs camarades à rester à la maison ou à quitter leurs cours à 11 h 30, lundi.

Nous demandons aux élèves de ne pas se rassembler, indique Piper Lockhart, élève de 11e année au Collège Louis-Riel et l’une des personnes qui organisent la grève.

Leurs revendications

Les élèves souhaitent avoir accès à des cours en ligne, à des masques KN95 et à des tests rapides.

Ils demandent également au gouvernement d’investir dans une meilleure ventilation des établissements scolaires, entre autres par l’achat de filtres à air à haute efficacité (HEPA).

Ils appellent aussi à la réinstauration du traçage des contacts.

Une meilleure protection des élèves et de la collectivité

Ce qu'on veut, ce n'est pas seulement une protection des élèves. C'est une protection pour toute la communauté contre la COVID-19, indique Piper Lockhart.

Piper Lockhart souhaite notamment protéger sa belle-mère, qui est immunodéprimée.

Selon Cooper Vint, élève de la 10e année à l’école secondaire Grant Park et co-organisatrice du débrayage, les élèves ne se sentent pas écoutés par le gouvernement.

Des centaines d’élèves ne se sentent pas en sécurité à l’école actuellement. Ils n’ont pas de bonnes options pour se protéger du virus, explique-t-elle.

Elle déplore que le gouvernement invoque les enjeux de santé mentale pour permettre le retour en classe et empêcher l’option des cours en ligne.

La santé mentale des élèves est affectée par la pandémie, qu’ils soient à l’école ou non.

La Division scolaire franco-manitobaine réagit

Dans un courriel envoyé aux parents des élèves, la Division scolaire franco-manitobaine s’est détachée de toute affiliation au débrayage.

Elle informe les parents que la manifestation ne peut avoir lieu sur les terrains des écoles. Une absence non motivée sera également inscrite au dossier des élèves qui y participent, précise-t-elle.

Un appui du groupe Safe September

Le groupe Safe September a annoncé dans un communiqué, dimanche soir, son appui à l'initiative des élèves du secondaire qui quitteront leurs classes à 11 h 30 lundi.

En collaboration avec Communities Not Cuts, Safe September annonce qu’il plantera un jardin d’affiches sur le côté ouest du terrain du Palais législatif du Manitoba, dès 8 h 30 lundi matin.

L’objectif de ce jardin d’affiches est d’amplifier le message des étudiants qui demandent que la sécurité des écoles soit améliorée et que ceux qui le veulent puissent choisir l’apprentissage à domicile, explique Safe September dans son communiqué.

Le groupe encourage les Manitobains à venir y planter leurs affiches, en signe d’appui aux demandes des élèves.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !