•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Saskatoon va clarifier le port d’écussons bleus par certains policiers

Les armoiries du Service de police de Saskatoon, devant l'édifice de ce Service, avec la porte et les escaliers.

Le chef du Service de police de Saskatoon va s'informer sur les pratiques auprès de différents corps de police au Canada.

Photo : Radio-Canada / Guy Quenneville

Radio-Canada

Une enquête du Service de police de Saskatoon va déterminer si certains de ses policiers ont le droit de porter des badges avec une bande bleue sur leur uniforme.

Le port de cet écusson fait l’objet de controverse dans la Ville des Ponts alors que le Conseil des commissaires de police a été récemment saisi de la question, à travers une lettre qui lui est parvenue.

Les écussons sont apparus pour la première fois aux États-Unis. Pour certaines personnes, ils symbolisent la solidarité policière, et pour d’autres, ils peuvent avoir une connotation raciale et sont perçus comme une réaction au mouvement Black Lives Matter.

Un écusson avec le drapeau canadien et une ligne bleue.

Un écusson avec une ligne bleue qui symbolise les forces de l'ordre

Photo : THETHINBLUELINECANADA.CA

Le chef de police de Saskatoon, Troy Cooper, a expliqué ne pas connaître le nombre d’employés qui portent ces badges qui, selon lui, représentent un drapeau canadien avec une ligne bleue au centre.

Il dit avoir eu des échanges avec des policiers les arborant. Ceux-ci lui ont expliqué que cela soulève des enjeux positifs comme l'importance de la sensibilisation à la santé mentale chez les policiers.

Je peux vous dire sans la moindre hésitation que tout policier de notre service qui possède un tel écusson est convaincu qu'il représente un engagement envers notre profession, a déclaré M. Cooper.

Mais nous comprenons que le symbole de l'écusson de la ligne bleue mince a été détourné par certains groupes ou certains individus, du moins. Et cela signifie quelque chose de complètement différent pour eux.

Troy Cooper explique que les policiers portent d'autres symboles lors d'occasions spéciales, comme le ruban de deuil bleu à la suite de la mort d'un policier, ou encore l’insigne arc-en-ciel pour la semaine de la fierté.

Des actions à venir

Pour l’instant, aucune politique du Service de police de Saskatoon n’interdit aux agents de porter des écussons ne faisant pas partie de leur uniforme officiel.

M. Cooper a promis de s’adresser à différents corps de police du pays ainsi qu'à l'Association canadienne des chefs de police pour examiner la question.

En 2020, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) avait formellement interdit à ses policiers le port de l’écusson. Au mois de juillet, les policiers de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick ont reçu les mêmes directives.

En mars 2021, le chef de la police Mark Neufeld avait aussi défendu l’usage du badge vu sur certains uniformes de policiers lors d’une manifestation anti-masque dans la capitale albertaine.

Les élus de Saskatoon ne sont pas insensibles à la controverse.

Le conseiller du quartier 2, Hilary Gough fait remarquer que si les uniformes doivent changer de temps en temps, cela doit être fait de manière intentionnelle, cohérente et délibérée, en précisant clairement le message de cette modification.

Le maire de Saskatoon, Charlie Clark, dit espérer qu’une solution sera trouvée.

Je pense que la meilleure façon de trouver la bonne réponse est d'effectuer cette analyse et de parler aux personnes les plus directement touchées du côté des policiers et de la communauté.

Soulagement

L’homme à l’origine de la lettre envoyée au Conseil de police de Saskatoon, Graham MacDonald, se dit heureux que la question soit prise au sérieux.

Selon lui, le port de l’écusson va à l'encontre des principes de la police communautaire et éloigne la police du reste de la société.

Le problème est qu'il s'agit d'un symbole et que lorsque vous affichez un tel symbole, vous ne pouvez pas nécessairement contrôler la façon dont les gens voient ce symbole.

Pour l’instant, on ne sait pas à quel moment l'examen effectué par la police de Saskatoon sera terminé.

L'Association de la police de Saskatoon, qui représente plus de 500 agents, n'était pas immédiatement disponible pour commenter.

Avec les informations de David Shield

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !