•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Défis solidaires » : le maire Marchand lance une guerre des châteaux de neige

Bruno Marchand debout derrière un fort devant une maison, en hiver, avec des enfants

Le maire Marchand a rendu visite à une famille du secteur Beauport qui participe au défi des châteaux de neige.

Photo : Radio-Canada

Un défi solidaire aux accents de la Guerre des tuques s’entreprend devant les maisons de Québec. Bruno Marchand a rencontré une famille de Beauport qui a construit son « fort de l’amitié » pour l’occasion.

La Ville de Québec, avec cette série de défis solidaires, souhaite faire sortir les familles à l’extérieur, alors que les rassemblements sont interdits dans les domiciles pour limiter la progression des cas de COVID-19.

La famille ici motivait les enfants en disant qu’ils allaient sortir dehors après les devoirs pour construire le fort, indique le maire Marchand dimanche après-midi, en encourageant les citoyens à participer.

Jusqu’au 24 janvier, les familles peuvent prendre leur fort d’hiver en photo et publier le tout sur la page Facebook de la Ville (Nouvelle fenêtre).

Des prix de participation seront remis pour une valeur totale de 2500 $ en dollars solidaires à utiliser dans les commerces de Québec.

15 heures

Le fort de la famille Bernard-Robert a pris 15 heures à construire. C’est une activité entre voisins. On venait ici après la journée, on gardait nos distances et on faisait le fort, explique Sophie Bernard.

Ce n'est pas tout. Il faut aussi entretenir le château. Après les bordées de neige, on le déneige et on reprend la neige et on l’améliore, poursuit-elle.

On n'a jamais été autant à l’extérieur, ajoute son conjoint, Dave Robert.

La famille a soumis la photo de son fort pour participer au défi.

D’autres défis à venir

Au début du mois, le maire de Québec a invité la population à offrir un repas en emporter à un proche, pour soutenir les restaurateurs.

Il y en aura d’autres. On pense entre autres à l’hôtellerie et au milieu culturel aussi, affirme Bruno Marchand, sans donner de détails.

Cet esprit solidaire avait pris son envol au début de la pandémie à la Ville de Québec, encore sous le règne de Régis Labeaume.

En juin 2020, ce dernier avait lancé l’idée des dollars solidaires en collaboration avec les sociétés de développement commercial.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !