•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse des ventes de maisons en Abitibi-Témiscamingue en 2021

Pancarte sur laquelle est indiquée la mention vendu avec des maisons à l'arrière-plan.

Les ventes de maisons ont baissé de 5 % en 2021.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le prix des maisons a augmenté d'une moyenne de 4 % en Abitibi-Témiscamingue en 2021.

C'est beaucoup moins que la moyenne québécoise, qui s'est établie à 20 %. La Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue parle d'une hausse raisonnable.

Cette hausse des prix est due à la baisse du nombre de transactions immobilières en raison du nombre peu élevé de maisons sur le marché, notamment depuis l'été.

Selon le directeur de la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue, Robert B. Brière, le marché a été avantageux pour les vendeurs en 2021.

« L'inventaire est vraiment bas. Pour la deuxième année consécutive, on parle d'une diminution de 40 % du nombre de maisons inscrites sur le marché. »

— Une citation de  Robert B. Brière, directeur de la Chambre immobilière de l'Abitibi-Témiscamingue

En 2021, on a fini l'année avec 347 maisons à vendre dans tout l'Abitibi-Témiscamingue. En 2020, on avait terminé l'année avec 611 maisons à vendre. Si on recule un peu plus loin, en 2019, il y en avait 700 ou 800. Juste 347 maisons à vendre, ça explique le désarroi que les acheteurs peuvent ressentir, dit-il.

Il n’y a pas beaucoup de maisons à vendre, et quand il en arrive une belle qui est intéressante et que le prix est bon, il y a plusieurs acheteurs qui sont là pour cette propriété. Ce n’est pas rare qu’on ait plusieurs offres d’achat sur cette maison, ajoute le directeur.

Des ventes en baisse de 5 %

Selon Robert B. Brière, le nombre peu élevé de maisons sur le marché est dû essentiellement à la pandémie.

Il explique que les ventes ont baissé de 5 % en 2021 avec 1250 transactions, contre plus de 1300 en 2020.

Les marchés les plus touchés par cette situation sont ceux de Val-d'Or, Rouyn-Noranda et Amos.

Par contre, La Sarre et le Témiscamingue se sont distingués avec une courbe beaucoup plus positive.

L'année passée a été exceptionnelle pour La Sarre. La région a connu une augmentation des ventes de 34 % en 2021, passant de 118 transactions en 2020 à 150 en 2021. La Sarre fait vraiment cavalier à part. Au chapitre des ventes, le Témiscamingue a quand même très bien été de ce côté là. Eux aussi ont un surplus de ventes, un résultat positif de 8 % par rapport à 2020. Sinon, de façon générale dans la région de Rouyn, il y a eu 20 % moins de ventes; à Val-d'Or, moins 7 %, et à Amos, moins 8 % de ventes en 2021, précise Robert B. Brière.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !