•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 en Ontario : 579 patients aux soins intensifs, 40 décès de plus

Chargement de l’image

Les données sur les hospitalisations sont généralement incomplètes les fins de semaine, car les hôpitaux ne rapportent pas tous leurs chiffres.

Photo : CBC/Evan Mitsui

Radio-Canada

Le nombre de patients aux soins intensifs en lien avec la COVID-19 a encore augmenté en Ontario : on en compte 579 dimanche, soit 21 de plus que la veille.

Au total, la province compte 3595 hospitalisations liées à la COVID-19, en légère baisse par rapport au dernier bilan. La ministre ontarienne de la Santé, Christine Elliott, rappelle toutefois que les hôpitaux ne rapportent pas tous leurs données les fins de semaine, ce qui signifie que le bilan est incomplet.

La santé publique rapporte par ailleurs 10 450 nouveaux cas confirmés de COVID-19, mais étant donné l’accès limité aux tests de dépistage, il s’agit d’une sous-estimation des contaminations.

Les autorités de santé font aussi état de 40 décès supplémentaires, et de 15 317 nouvelles guérisons.

Plus de 52 000 tests PCR ont été réalisés en 24 heures dans la province, avec un taux de positivité de 22,7 %.

Quelque 117 000 doses de vaccins de plus ont été administrées, pour un total de 29 455 129 doses injectées depuis le début de la campagne d’immunisation en Ontario.

Rentrée en présentiel

Les élèves ontariens s’apprêtent à retourner en classe en personne lundi. En raison de la propagation rapide du variant Omicron, le gouvernement de l’Ontario avait d'abord annoncé un retour à l’apprentissage à distance après le congé des Fêtes, jusqu’au 17 janvier.

De nouvelles mesures liées à la COVID-19 sont introduites pour cette rentrée en présentiel, notamment la distribution de tests de dépistage rapides.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !