•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

TREQ demande à la population de signer une pétition

Un siège d'avion.

TREQ souhaite offrir des vols interrégionaux à prix concurrentiels.

Photo : Vidéo de promotion de TREQ

Radio-Canada

Le député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, a lancé une pétition pour demander à Québec de soutenir la création de la coopérative de transport TREQ en participant au montage financier.

Dans son infolettre, la coopérative a invité la population à soutenir cette idée en signant la pétition d’ici le 7 février.

La coopérative se targue de vouloir rendre plus accessible le transport aérien interrégional au Québec en offrant des vols à moindre coût.

Dans le texte de la pétition, on avance que le coût du transport aérien régional au Québec est prohibitif en comparaison des prix en vigueur chez nos voisins et que cette situation ne relève pas d’une demande trop faible, mais bien d’une offre déficiente.

On soutient également que le projet de TREQ a reçu l’appui de milliers de Québécois déjà membres, de plusieurs maires et mairesses du Québec, de plusieurs industriels, du gouvernement fédéral et de grandes institutions financières .

La coopérative ne demande pas de subvention au gouvernement provincial, mais plutôt un signal que l’initiative peut faire partie de la solution face à un modèle récurrent qui a pourtant prouvé son inefficacité et son incapacité à bien desservir les régions du Québec .

En début de soirée samedi, plus de 1200 personnes avaient signé la pétition sur le site de l’Assemblée nationale du Québec.

Radio-Canada a tenté de joindre sans succès le président de TREQ, Éric Larouche, de même que le député Joël Arseneau.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !