•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un club de soccer d’Ottawa s’entraîne à l’extérieur...en plein hiver!

Des jeunes joueurs de soccer se disputent le ballon.

Les entraînements extérieurs du West Ottawa Soccer Club ont lieu au parc Wesley Clover, dans l'Ouest de la ville.

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

Les restrictions sanitaires en vigueur depuis le début de la cinquième vague de COVID-19 forcent les organisations sportives à faire preuve d'imagination pour poursuivre leurs activités en toute sécurité. Le West Ottawa Soccer Club (WOSC) a opté pour l'entraînement à l'extérieur et ce, même en plein hiver.

Ces jours-ci, les jeunes joueurs et joueuses du WOSC s'entraînent sur la surface de gazon synthétique du parc Wesley Clover, dans l'ouest de la ville.

La plupart des adolescents qui courent sur le terrain évitent d'avoir à déneiger l'entrée de leur maison lorsqu'ils le peuvent. Mais quand c'est pour jouer au soccer, ils n'hésitent pas une seconde à mettre la main à la pâte.

Ce n'est pas l'idéal de devoir déneiger avant de jouer, mais ça vaut la peine à 100 %, affirme une jeune joueuse rencontrée sur place.

Des jeunes pellettent sur un terrain de gazon synthétique.

Munis de leur pelle, ces amateurs de soccer préparent leur terrain de jeu préféré.

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

Afin de réduire la durée du pelletage et de maximiser le temps de plaisir sur le terrain, des parents bénévoles contribuent également à l'effort de déneigement.

C'était certainement un entraînement de pelleter pour 30 minutes, mais je suis heureuse de le faire. Autrement, mes enfants passent la journée devant un écran. En ayant l'opportunité de les faire jouer dehors ici, je pense que ça vaut la peine de suer un peu, estime Kelly Betts, une maman bénévole.

Avec la fermeture des complexes sportifs intérieurs et l'école en format virtuel, les entraîneurs du WOSC étaient déterminés à trouver une façon de remonter le moral de leurs athlètes.

On s'est juste demandé : qu'est-ce qu'on peut faire? Comment peut-on continuer à jouer? On a eu l'idée en regardant le hockey extérieur. On s'est dit qu'en déneigeant un terrain synthétique, ça pourrait fonctionner, raconte Kwame Telemaque, le directeur technique du WOSC.

Kwame Telemaque en entrevue à Radio-Canada.

Kwame Telemaque est le directeur technique du West Ottawa Soccer Club.

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

Les résultats ne font aucun doute : le projet-pilote est un succès aux yeux des participants.

C'est assez fou de jouer dans la neige. Je n'aurais jamais pensé faire ça. C'est assez cool, c'est une bonne façon de s'entraîner, confirme Jake Betts, le fils de Kelly.

Le WOSC avait d'abord organisé des entraînements virtuels pour ses athlètes, mais la nouvelle alternative est incontestablement bien plus populaire auprès des jeunes.

Je pense que c'est génial que ce ne soit pas juste en ligne, de pouvoir jouer dehors en équipe, déclare une joueuse.

Le soccer est un sport d'équipe alors s'entraîner seule à la maison, ce n'est pas la même chose. C'est bien plus amusant de venir ici avec mes coéquipières, rajoute une autre.

Une jeune joueuse contrôle un ballon de soccer sur un terrain enneigé.

Le West Ottawa Soccer Club prévoit seulement annuler ses entraînements en cas de froid extrême.

Photo : Radio-Canada / Giacomo Panico

Les entraîneurs prévoient poursuivre ces parties amicales jusqu'à la réouverture des complexes sportifs intérieurs. Voilà la preuve qu'aucun obstacle n'est trop grand pour empêcher les amoureux du ballon rond de pratiquer leur sport favori.

Avec les informations de Giacomo Panico de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !