•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

COVID-19 : un décès et un nouveau record d’hospitalisations au Nouveau-Brunswick

Plan rapproché du bras d'un patient couché dans un lit d'hôpital. Une infirmière lui tient la main.

Selon la dirigeante du réseau Vitalité, le système de santé du Nouveau-Brunswick est en proie à « une crise jamais vue en ressources humaines ».

Photo : Associated Press / Daniel Cole

Radio-Canada

Les autorités médicales du Nouveau-Brunswick ont signalé samedi après-midi la mort d’une autre personne emportée par la COVID-19.

La mort d’une personne septuagénaire de la région sanitaire d’Edmundston représente le 183e décès causé par cette maladie dans la province depuis le début de la pandémie.

Le bilan de samedi fait en outre état de 10 hospitalisations supplémentaires, comparativement à vendredi.

Il y a 113 personnes atteintes de COVID-19 qui sont hospitalisées dans la province, dont 12 aux soins intensifs et 2 sous respirateur.

C'est un nouveau sommet, surpassant les 104 hospitalisations que l'on comptait jeudi dernier. Depuis le début de l'année, le nombre d'hospitalisations associées à la COVID a plus que doublé.

Le ministère de la Santé précise que 60 patients sur 113 ont été admis à l'hôpital pour d’autres raisons que la COVID-19.

Vingt-deux de ces 113 patients ont moins de 60 ans et un seul a moins de 19 ans.

Les données de la province indiquent samedi que 409 nouveaux cas de COVID-19 ont été confirmés par un test PCR dans les dernières 24 heures. Les résultats positifs à un test rapide n’ont pas été communiqués. Il y aurait au moins 5626 cas actifs.

Une province en confinement à cause des hospitalisations

Un confinement de deux semaines est imposé au Nouveau-Brunswick, avec une série de restrictions sanitaires à compter de ce samedi. La province est passée à 23 h 59 vendredi à la phase 3 de son plan de lutte à la pandémie.

Compte tenu de l’augmentation des hospitalisations, c’est ce que nous devons faire pour ralentir la propagation du variant Omicron et atténuer les répercussions sur notre système de soins de santé, avait déclaré jeudi dans un communiqué le premier ministre Blaine Higgs.

La Dre France Desrosiers, cheffe de la direction du réseau de santé Vitalité, évoquait quant à elle vendredi une crise jamais vue en ressources humaines dans le système de santé néo-brunswickois.

Les 5 à 11 ans du Nouveau-Brunswick sous-vaccinés

La Dre Jennifer Russell, médecin hygiéniste en chef du Nouveau-Brunswick, a affirmé vendredi en conférence de presse que les enfants étaient actuellement un groupe sous-vacciné dans la province.

Si vous ne l'avez pas déjà fait, veuillez fixer un rendez-vous pour que vos enfants se fassent vacciner, en particulier ceux âgés de 5 à 11 ans, avant que l'apprentissage en personne reprenne, a-t-elle dit.

Selon le premier ministre Higgs, le confinement maintenant imposé à la province en réponse aux pressions sur le système de santé nous accordera aussi plus de temps pour administrer les doses de rappel et pour vacciner les enfants âgés de 5 à 11 ans.

La phase 3 est la plus restrictive et prévoit les mesures suivantes :

  • Bulle d’un seul ménage (la bulle peut être élargie pour inclure des proches aidants ou une personne qui a besoin de soutien, ou pour s’occuper des enfants d’un autre ménage; en cas de garde partagée, les enfants font partie des deux ménages, et cette bulle élargie doit rester la même tout au long de la phase 3);

  • Rassemblements publics et privés interdits;

  • Fermeture des salles à manger des restaurants;

  • Fermeture des salles de sport, des spas et des salons;

  • Fermeture des centres de divertissement (comme les cinémas);

  • Services religieux permis en plein air ou de façon virtuelle seulement;

  • Interdiction de pratiquer des activités, des sports et des loisirs organisés;

  • L’école se poursuit de façon virtuelle;

  • Le masque demeure obligatoire en tout temps dans les lieux publics intérieurs et dans les lieux publics extérieurs lorsque la distanciation physique ne peut être maintenue.

Avec les informations de La Presse canadienne

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.