•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg en voie de boucler son nouveau règlement sur la possession d’animaux

Un chien labrador blond dans une voiture.

Il pourrait être interdit de laisser son chien dans une voiture quand il fait -10 °C à Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Amine Ellatify

La Ville de Winnipeg est en voie de boucler la révision de son règlement sur la possession d’animaux domestiques, un travail amorcé le printemps dernier. Vendredi, le comité de la sûreté, des services communautaires et des parcs a approuvé des amendements légers aux propositions présentées en août dernier.

Le comité appuie toujours l'idée d'empêcher que les chats et les chiens soient laissés sans surveillance dans un véhicule par temps froid ou chaud, quand le mercure descend à -10 °C ou plus froid encore, ou quand il atteint 22 °C et plus.

Le comité ajuste cette mesure pour y inclure tout type d’animaux.

En 2021, selon les documents de la Ville, le Service d’incendie et de soins médicaux d’urgence de Winnipeg a répondu à 88 appels concernant des animaux laissés dans une voiture.

Des propriétaires de chiens sont partagés sur cette mesure.

Je pense qu’aucun chien ne veut s’asseoir dans le froid, à moins que les humains choisissent pour eux, a indiqué Mishel Staropinets, rencontrée au parc à chien Maple Grove à Winnipeg.

Mishel Staropinets vêtue d'un manteau blanc et d'une tuque blanche donne une entrevue à Radio-Canada à l'extérieur dans un parc.

Mishel Staropinets est propriétaire d'un chien à Winnipeg

Photo : Radio-Canada / Amine Ellatify

Un autre propriétaire de chien raconte que son animal n'est pas dérangé par le froid.

Je peux mettre mon chien dehors quand il fait -40 °C et il ne veut pas rentrer, lance Nick Lisny.

Mettre fin au piège

La révision du règlement sur la possession d’animaux domestiques prévoit l’interdiction de certains pièges qui peuvent mutiler ou piéger des animaux innocents.

Les conseillers membres du comité de la sûreté des services communautaires et des parcs ont entendu, vendredi, le témoignage de Cathy Gagnon, qui a vu mourir son animal en janvier 2021. Sa chienne a été piégée sur une propriété privée.

Ma chienne a été vicieusement attaquée, agonisant lentement, tuée à cause d’un homme qui avait posé un piège sur sa propriété à proximité du terrain public sur lequel on se baladait, a-t-elle raconté.

Parmi les autres points sur lesquels des amendements ont été discutés, il y a la stérilisation des animaux en refuge et l’interdiction d’attacher son chien et de le laisser à l’extérieur sans surveillance.

Les pitbulls toujours interdits pour le moment

La Ville maintient l'interdiction de posséder un chien appartenant aux races Staffordshire bull-terrier, American pitbull-terrier et American Staffordshire-terrier.

Elle indique, dans un document qui fait le bilan de la consultation publique, que de la recherche supplémentaire concernant la législation sur les races spécifiques de chien sera effectuée avant tout changement.

Lors des consultations, l’été dernier, des intervenants ont indiqué que l'identification des chiens interdits est difficile en se basant uniquement sur l'apparence du chien, rapporte la Ville.

Un règlement dépassé

Avocate pour l’organisme de défense des animaux Animal Justice, Kaitlyn Mitchell salue les changements proposés à la réglementation municipale.

La réglementation entourant les animaux à Winnipeg est dépassée. Elle ne répond plus à un nombre important de problèmes comme la surpopulation des chiens et des chats, dit-elle.

J’espère qu’en révisant sa réglementation sur les animaux, ça va protéger non seulement la vie des animaux de compagnie, mais aussi de la faune sauvage qui habite à Winnipeg, ajoute Kaitlyn Mitchell.

Elle fait notamment référence à l’interdiction proposée de nourrir intentionnellement des animaux sauvages, comme des oiseaux ou des cerfs de Virginie.

Les changements proposés au règlement devraient être présentés au comité exécutif de la ville de Winnipeg la semaine prochaine.

Le public pourra se prononcer sur la nouvelle mouture du règlement pendant les mois de janvier et de février, indique le site Internet de la Ville.

Le règlement amendé sera soumis au conseil municipal pour le vote d’ici le 1er juillet 2022, selon un document de la Ville.

Avec des informations d'Anne-Louise Michel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !